Cinq morts et 19 blessés dans l'accident d'un bus sur l'E34 à Ranst

Au moins cinq morts dans l'accident d'un bus sur l'E34 à Ranst
6 images
Au moins cinq morts dans l'accident d'un bus sur l'E34 à Ranst - © VRT

Au moins cinq personnes sont décédées et plusieurs autres ont été blessées dimanche matin vers 06h30 dans l'accident d'un bus sur l'E34 à hauteur de Ranst, en direction d'Anvers. Le bus, originaire de Pologne, transportait des passagers de nationalité russe et ukrainienne. On ignore encore les circonstances exactes de l'accident.

Les passagers étaient majoritairement des jeunes de nationalité russe âgés entre 15 et 22 ans. D'après l'agence de presse russe Tass, ils sont originaires de la ville de Surovikino, située dans la région de Volgograd. Ils voyageaient en direction de Paris. Selon des témoins sur place, des adultes et des jeunes enfants étaient également présents. Trois adolescents sont morts, ainsi qu'un adulte et le chauffeur du bus. Aucun autre véhicule n'a été impliqué dans cet accident. Le DVI (Disaster Victim Identification) et le labo de la police fédérale s'activent à l'identification des personnes décédées.

Ce qui a frappé les observateurs arrivés sur place est l’absence de traces de frein. Comme il était 6h30 du matin, les pistes de l’endormissement ou du malaise cardiaque sont évoqués. 

Plan catastrophe déclenché

Pour une raison encore inconnue, le bus a dévié de sa trajectoire, glissé sur le bord de l'autoroute, touché un rail de sécurité et dévalé le talus pour se retrouver plusieurs mètres plus bas où il a versé sur le flanc. La sortie de route s'est produite au plus mauvais endroit.

Le plan catastrophe communal a été déclenché et le parquet a désigné un expert. En attendant, sur le terrain, les services de secours se sont rapidement affairés, et douze blessés ont été transférés dans des hôpitaux de la région.

On dénombre encore 19 blessés au total. Treize d'entre eux pourront quitter l'hôpital ce dimanche encore, a-t-on appris dimanche après-midi auprès du centre de crise installé à Ranst. 5 blessés luttent encore pour leur vie.

L'Intérieur se concerte avec le consul de Russie, l'ambassadeur de Pologne et le gouverneur d'Anvers pour organiser au mieux l'accueil des victimes et de leurs familles, a indiqué sa porte-parole.

Les ministres  manifestent leur solidarité

"Mes pensées vont aux victimes de l'accident de car à Ranst. Nos services de secours et autorités mettent tout en œuvre pour les aider", a assuré le Premier ministre, Elio Di Rupo, sur Twitter (voir ci-dessous).

La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet a également témoigné sa solidarité avec les victimes de l'accident de bus et avec les services de secours, tandis que le ministre-président flamand Kris Peeters présentait  ses condoléances aux familles des victimes. "Mes pensées vont aussi aux blessés dans les hôpitaux", ajoute-t-il sur son compte Twitter.

Les passagers indemnes dans un avion vers la Russie dès ce dimanche

Les passagers -indemnes ou pouvant quitter l'hôpital- devraient vraisemblablement prendre un avion dès ce dimanche soir pour rentrer en Russie. L'accueil de ces personnes pour la nuit prochaine avait déjà été prévu en Belgique mais elles préfèrent rentrer dès que possible. Tel est également le choix de leurs familles, a indiqué le bourgmestre de Ranst, Lode Hofmans.

"Les enfants ont reçu un repas chaud et tout a été mis en oeuvre pour les accueillir cette nuit", selon M.Hofmans. "Mais ce ne sera donc pas nécessaire. Il est aisément compréhensible que les parents désirent revoir au plus vite leur progéniture."

Selon les dernières informations, il y aurait cinq jeunes et un adulte parmi les six blessés graves encore hospitalisés. "Il s'agirait de la mère d'une des victimes décédées", indique encore Lode Hofmans. "Les enfants provenaient de trois écoles et étaient en voyage scolaire mais il restait quelques places de libre qui ont visiblement été proposées aux parents désireux d'accompagner et d'encadrer les élèves."

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK