Abattage rituel: la vidéo qui embarrasse Didier Reynders

Abattage rituel: la vidéo qui embarrasse Didier Reynders
Abattage rituel: la vidéo qui embarrasse Didier Reynders - © THIERRY ROGE - BELGA

C’est le genre de « boule puante » qui tombe mal, encore plus à une encablure de la fin de la campagne. Le chroniqueur de RTL-TVi Michel Henrion (porte-parole, dans les années 80, d’un ancien président du PS, Guy Spitaeles) a publié ce vendredi cette vidéo sur ses comptes Facebook et Twitter.

Dans ce qui semble un café bruxellois, Didier Reynders est interrogé sur la question de l’abattage rituel. Le MR a voté en faveur de l’interdiction de l’abattage rituel, quid à Bruxelles, demande une personne non-identifiée. « On a jamais proposé quoi que ce soit à Bruxelles sur le sujet. […] Je n’ai pas vu à ma connaissance [Didier Reynders se retourne vers David Weytsman, député bruxellois] d’ordonnance proposée et on n’en proposera pas. Mais on est aussi dans un environnement totalement différent. Vous êtes déjà allé dans des villes wallonnes, ce n’est pas le même type de relation avec les pratiques quand on est dans une agglomération de type bruxelloise, ou quand on est dans une ville wallonne où la présence est beaucoup plus faible, où la pression est beaucoup plus forte. Faut pas se tromper, c’est un équilibre à trouver entre le bien-être animal qui devient une préoccupation très très forte et des pratiques religieuses dans des communautés. Dans une agglomération comme la région bruxelloise, il n’y a pas de raison d’avancer dans cette voie-là. On a trouvé des solutions jusqu’à présent qui me paraissent tout à fait praticables. Mais la pression est totalement différente quand vous êtes dans un milieu rural comme dans beaucoup de régions en Wallonie. Ce n’est pas du tout la même démarche. »

L’interlocuteur de Didier Reynders relance la tête de liste MR à la Chambre : « Donc, concrètement, vous ne soutenez pas l’interdiction ? » « Non » répond Didier Reynders. David Weytsman, candidat à la région, confirme : « Y a qu’un seul parti qui soutient l’interdiction, ici, à Bruxelles, qui est favorable à l’interdiction, c’est Ecolo. Les autres partis ne se sont pas positionnés. Pour le MR, c’est une question éthique. On va d’ailleurs faire le nécessaire pour que le débat ne monte pas au parlement bruxellois. » Didier Reynders conclut : « Ce n’est pas avec nous que ça se fera. »

A noter, selon Michel Henrion, que la vidéo est antérieure au #tractgate d’Ecolo (une polémique elle aussi née suite à une publication du chroniqueur).

Réaction immédiate

Didier Reynders n’a pas mis 15 minutes à réagir à la publication de cette vidéo.

« Je confirme que nous voulons un abattage AVEC ÉTOURDISSEMENT. Pas interdire l’abattage dans le cadre d’une fête religieuse mais bien respecter le bien-être animal. » écrit ainsi Didier Reynders sur le réseau social.

Tout au long de la vidéo, le mot « étourdissement » n’a pas été prononcé. Reste à déterminer si un abattage rituel peut être réalisé sans étourdissement. Caroline Sägesser, du CRISP, rappelle que l'abattage rituel, tant musulman que juif, implique que la bête soit « consciente ». En 2017, dans « A votre avis », Philippe Markiewicz, président du Consistoire Central Israélite de Belgique, indiquait ainsi : « C’est prévu dans les textes du judaïsme, qu’il n’y ait pas d’étourdissement, c’est une règle religieuse. » A la même période, dans le contexte des discussions au Parlement de Wallonie, l’exécutif des musulmans de Belgique rappelait s’être prononcé en « défaveur de l’étourdissement. »

En tout cas, sur les réseaux sociaux, la vidéo fait le bonheur des adversaires du MR, et tout particulièrement d’Ecolo. Pour Patrick Dupriez, l’ancien coprésident vert, « le sommet de l’hypocrisie est atteint ».

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK