A Liège, la FGTB régionale apporte aussi son soutien au PTB, pour "une unité des partis de gauche"

A Liège, la FGTB régionale apporte son soutien au PTB
4 images
A Liège, la FGTB régionale apporte son soutien au PTB - © Tous droits réservés

En ce premier mai, le PTB avait réuni ses troupes à Liège pour une série de discours. 300 militants se sont massés Place Saint-Paul, juste devant le siège liégeois de la FGTB. Des militants du syndicat socialiste qui étaient d'ailleurs présents sur le podium du Parti des Travailleurs de Belgique. Une brisure dans l'union sacrée de la gauche ? Alors qu'à La Louvière, le PS, la FGTB et Solidaris se sont donné rendez-vous main dans la main, à Liège, la FGTB a donc marqué son soutien à l'ensemble de la gauche.

Monté à la tribune, et accueilli comme "un camarade FGTB qui soutient le PTB", Joël Thône, le président de la FGTB de Liège-Huy-Waremme a déclaré : "Nous lutterons toujours contre les gouvernements de droite quels qu'ils soient". 

A l'issue de son discours, Joël Thône précise qu'il est venu sur le podium à l'invitation du parti communiste: "Il n'y a rien d'exceptionnel que je m'exprime face aux militants communistes et du PTB. Nous étions là l'an dernier, nous serons là l'an prochain."

Place Saint-Paul, lieu de la fête des gauches

La Place Saint-Paul à Liège accueille depuis de très nombreuses années une fête des gauches à l'occasion du premier mai. Un évènement initié à la base par le PS et la FGTB mais qui accueille aujourd'hui d'autres mouvements comme le PTB ou le Parti communiste.

La FGTB liégeoise a d'ailleurs affiché cette unité sur Twitter. C'est pour cela que le bourgmestre de Liège, le socialiste Willy Demeyer, était également présent avec d'autres sympathisants socialistes ce matin. Il a précisé qu'il ne voyait pas de problème à ce que le président de la FGTB Liège-Huy-Waremme s'exprime sur la tribune du PTB: "LA FGTB compte des militants PTB dans ses rangs. Cela ne montre pas une rupture entre le syndicat et le PS."

Cela fait quelques années maintenant que le parti des Travailleurs de Belgique a installé un podium pour prononcer quelques discours à l'occasion de la fête du travail. Une présence qui prend de plus en plus de place face aux autres acteurs présents.

 

Pour sauver une cathédrale à Paris, le patronat trouve des millions. Pour la cathédrale de la sécurité sociale, il n'y a plus personne

Le porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, a évoqué l'incendie de Notre-Dame de Paris en faisant cette comparaison : "Pour sauver une cathédrale à Paris, le patronat trouve des millions. Pour la cathédrale de la sécurité sociale, il n'y a plus personne". 

A l'égard des libéraux, qui fêtaient traditionnellement le 1er mai en Brabant wallon, Raoul Hedebouw a ajouté : "L'an dernier, le MR était à Jodoigne, cette année, c'est à Hannut. Il se rapproche.


►►► A lire aussi:


Le porte-parole du PTB a également rendu hommage à Carine Russo, la mère de Mélissa, l'une des victimes de Marc Dutroux, qui figure parmi des personnalités appelant à voter PTB. Comme les autres, le Parti des Travailleurs de Belgique se mobilise en vue des élections du 26 mai 2019, lors desquelles il espère "une véritable percée de la gauche". Tout en ajoutant que le PTB prendrait ses responsabilités "mais pas à n'importe quel prix". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK