A Grimbergen, le cordon sanitaire n'est pas rompu, en tout cas sur papier

A Grimbergen, le cordon sanitaire n'est pas rompu, en tout cas sur papier
A Grimbergen, le cordon sanitaire n'est pas rompu, en tout cas sur papier - © NATHALIE WILLEMS - BELGA

Dans cette commune du nord de Bruxelles, c'est la liste Vernieuwing qui a obtenu le plus de voix, avec 21,9%, une progression de 4,9%. Cette liste est menée par Bart Laeremans. Cet avocat a été député et sénateur Blaams Vlok puis Vlaams Belang de 1995 à 2014, sans interruption. La N-VA et l'Open VLD ont décidé de s'associer à cette liste qui défend, selon son programme, le caractère flamand et les valeurs occidentales de la commune. la N-VA se défend d'avoir rompu le cordon sanitaire. Anne-Laure Mouligneaux, élue à la deuxième place sur la liste du parti nationaliste, est la porte-parole parole francophone de la N-VA, elle est aussi élue à Grimbergen. Elle explique que Venieuwing (littéralement "renouveau") est un parti "tout à fait indépendant du Vlaams Belang. Il n'y a d'ailleurs aucune liste du Vlaams Belang qui s'est présentée à Grimbergen."

L'Open VLD a également signé l'accord de cette coalition, un accord qui comprend un engagement de chaque membre de la liste Vernieuwing à ne pas avoir de lien avec le Vlaams Belang. Alors qu'un membre de la liste travaille comme collaborateur auprès d'un élu du Belang. 
Nous avons contacté le Vlaams Belang, qui confirme que la liste Vernieuwing n'est pas liée au parti. Mais les écologistes flamands appellent aujourd'hui la N-VA et l'Open VLD à ne pas rompre le cordon sanitaire dans la commune. Un cordon qui tient, sur papier. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK