A Bruxelles, 1700 dossiers de vols ou harcèlement classés sans suite ces dernières semaines

1.700 dossiers de vols ou harcèlement classés sans suite à Bruxelles
1.700 dossiers de vols ou harcèlement classés sans suite à Bruxelles - © NICOLAS TUCAT - AFP

Le service administratif du parquet de Bruxelles a très récemment procédé au classement sans suite, sans même consultation par un magistrat, de 1700 dossiers pénaux passibles du tribunal correctionnel, révèle jeudi L'Echo. Il a été communiqué aux substituts du procureur du roi de Bruxelles que, pendant un délai d'un ou deux mois, une série de faits feront l'objet d'un classement sans suite systématique.

Il s'agit principalement des faits de vols simples, de vol à l'étalage, de menaces et de harcèlement, qui relèvent de la section "générale" du parquet de Bruxelles, la plus chargée. La raison de ces classements sans suite systématiques est un manque cruel de personnel et l'incapacité matérielle de traiter les dossiers, selon L'Echo.

Sollicité par le quotidien, le parquet de Bruxelles a affirmé avoir constaté une augmentation du taux de poursuite de 50% par rapport à 2014. Le parquet de Bruxelles entend "continuer dans cette voie, à savoir celle d'augmenter son taux de réponse pénale (poursuites et procédures alternatives) et de diminuer par conséquent le taux de classement sans suite des dossiers dans les années à venir."

Le parquet de Bruxelles ne confirme pas le chiffre  1700

Le parquet de Bruxelles dément le classement sans suite systématique, écoutez Denis Goeman le porte parole

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK