800 millions débloqués pour l'emploi et la lutte contre la pauvreté

Rudy Demotte et Paul Magnette.
Rudy Demotte et Paul Magnette. - © ERIC LALMAND - BELGA

Les gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont présenté les projets qui seront repris pour la période 2014-2020 dans le programme du Fonds social européen. Pas moins de 800 millions sont débloqués : une moitié provient de l'Europe, l'autre des pouvoirs publics wallon et francophone.

Ces projets sont nombreux et vastes. La plupart existent déjà. Ils sont choisis par une instance indépendante présidée par le patron flamand, Luc Van Steenkiste.

Parmi les objectifs : augmenter le taux d'emploi et lutter contre la pauvreté. Les jeunes sans emploi sont donc directement concernés. Paul Magnette, le ministre-président wallon, explique que même si le taux de chômage des jeunes en Wallonie est moins élevé que la moyenne européenne, il y a encore un jeune sur 4 sans emploi. Et donc, dit-il, ces politiques de réinsertion pour les jeunes constituent un plus.

Des projets vus comme des secondes chances existent aussi pour les jeunes en décrochage scolaire. Mais aussi pour des personnes qui veulent refaire des études. Rudy Demotte, le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles explique notamment qu'on "permet aussi dans certains cas à des jeunes qui ont un parcours scolaire incomplet de reprendre des études supérieures ou universitaires. On recrée ainsi des passerelles. Cela permet à ces jeunes de rebondir dans la vie."

Marc Sirlereau

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK