600 personnes ont manifesté à Gand contre Schild & Vrienden

Schild & Vrienden: 600 personnes ont manifesté à Gand contre l'association
Schild & Vrienden: 600 personnes ont manifesté à Gand contre l'association - © Tous droits réservés

Entre 600 et 650 personnes ont pris part jeudi soir à Gand à une manifestation contre l'association Schild & Vrienden, a indiqué la police locale. L'action, organisée par Comac, le mouvement étudiant du PTB, avait été autorisée par le bourgmestre.

Le groupe Schild & Vrienden était au centre d'un reportage de la VRT diffusé mercredi soir. Celui-ci a divulgué des propos racistes, sexistes et antisémites tenus par ses membres.

La police n'a relevé aucun incident

Il s'agissait d'un sit-in devant l'hôtel de ville. Un appel avait été lancé sur les réseaux sociaux.

Plusieurs organisations étudiantes ont appelé à une plus large manifestation le 25 septembre prochain.

Réactions des mondes politique et universitaire 

Le président de la N-VA Bart De Wever s'est dit choqué suite au reportage de la VRT qui pointait notamment l'appartenance à la N-VA d'un certain nombre de membres du mouvement. "L'extrémisme n'a pas sa place chez nous", a dit Bart De Wever à nos confrères de De Morgen.

La commission pour la lutte contre la radicalisation violente du Parlement flamand se réunit ce jeudi 13 septembre pour discuter le sujet.

Le premier ministre Charles Michel a également réagi. "Je n’ai pas vu le reportage mais je trouve ça très choquant et je suis très clair, je condamne toute forme de racisme et d’extrémisme, il n'y a pas de place dans notre société pour ce type d’attitude".

Le fondateur du mouvement, Dries Van Langenhove, était membre du conseil d'administration de l'université de Gand (UGent). L'institution a décidé jeudi de le suspendre.

Une instruction judiciaire a également été ouverte.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK