50 000 jobs cherchent des bras en Wallonie: voici les 80 métiers critiques et en pénurie

50 000 jobs cherchent des bras en Wallonie: voici les 80 métiers critiques et en pénurie
50 000 jobs cherchent des bras en Wallonie: voici les 80 métiers critiques et en pénurie - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Chaque année, depuis la 6e réforme de l'Etat, le Forem dresse et adapte la liste des métiers pour lesquels on ne trouve pas assez de main d'oeuvre, et celle des études qui préparent à une profession où l'on manque de bras. On appelle cela les métiers "en pénurie" ou "critiques". Nous nous sommes procuré la nouvelle liste.

Intéressant, par les temps qui courent, puisque parmi les exigences du MR pour monter dans un gouvernement régional, il y a la volonté de lier la formation des chômeurs de façon directe à ces métiers en pénurie. Intéressant également, parce que nous sommes en fin d'année scolaire, et que de nombreux jeunes doivent choisir leur future orientation.

Pénurie? C'est quoi ?

Pour qu'un métier soit déclaré "en pénurie", il faut que le nombre de demandeurs d'emploi dans la réserve de main d'oeuvre en Wallonie soit insuffisant pour ce métier. Si le nombre de  demandeurs d'emploi est suffisant, mais qu'ils n'ont pas  l'expérience, le diplôme, ou le brevet souhaités par l'entreprise, on parle de "métier critique". Il y a donc plus de métiers "critiques" que de métiers "en pénurie", qui sont un sous-ensemble. 

80 métiers critiques dont 47 en pénurie

La liste des fonctions critiques et en pénurie en Wallonie comporte 80 métiers.  47 métiers sont identifiés en vraie pénurie.  23 métiers en pénurie ont été ajoutés par les experts et 12, retirés. 34 nouveaux métiers critiques ont été ajoutés et 13, retirés. 

Tous ces métiers ou fonctions critiques représentent 50.603 postes en Wallonie, soit 39% des postes connus du Forem en 2016. Le nombre de postes insatisfaits, qui ne trouvent pas de candidats, est estimé à 5100 postes.

>>> A lire aussi : Près de la moitié de l'emploi wallon menacé par la robotisation

Liste des métiers en pénurie en 2017 en Wallonie

  • Maître d'hôtel
  • Délégué(e) commercial(e) en biens d’équipement professionnels
  • Délégué(e) commercial(e) en services auprès des entreprises
  • Infirmier(ère) en soins spécialisés
  • Médecin généraliste
  • Pharmacien(ne)
  • IT Security Expert
  • Analyste informatique
  • Développeur(se) informatique
  • Analyste business
  • Chef de projet informatique
  • Chauffeur d'autocar
  • Conducteur(rice) d'autobus
  • Chauffeur de poids lourd
  • Chaudronnier tôlier
  • Technicien(ne) en systèmes d'usinage (métal)
  • Tuyauteur industriel
  • Mécanicien(ne) d'entretien industriel
  • Mécanicien(ne) en génie civil
  • Mécanicien(ne) agricole et travaux techniques
  • Mécanicien(ne) poids lourds
  • Technicien(ne) de maintenance et de diagnostic automobile
  • Technicien(ne) de maintenance et de diagnostic poids lourds
  • Electricien(ne) de maintenance industrielle
  • Electromécanicien(ne) de maintenance industrielle
  • Boucher(ère)
  • Chef d'équipe des industries de process
  • Technicien(ne) de laboratoire de recherche - culture cellulaire
  • Technicien(ne) de production des industries - culture cellulaire
  • Technicien(ne) de laboratoire de contrôle qualité
  • Technicien(ne) d'installation et de maintenance industrielle
  • Technicien(ne) automaticien(ne)
  • Technologue en imagerie médicale
  • Rédacteur(rice) technique
  • Technicien(ne) d'entretien et d'exploitation de chauffage
  • Technicien(ne) frigoriste
  • Responsable en bio-logistique
  • Responsable des méthodes et industrialisation
  • Chercheur(euse) en recherche fondamentale (CRO)
  • Responsable recherche et développement
  • Responsable contrôle qualité - affaires réglementaires
  • Attaché(e) technico-commercial(e)
  • Responsable de maintenance industrielle
  • Dessinateur(rice) de la construction
  • Chef d'équipe dans la construction
  • Conducteur(rice) de travaux
  • Responsable logistique

Liste des métiers critiques (non en pénurie) en 2017 en Wallonie

  • Aide familial
  • Coiffeur
  • Comptable
  • Cuisinier
  • Chef de partie
  • Equipier polyvalent de restauration
  • Chef de cuisine
  • Opérateur call-center
  • Formateur : services aux personnes
  • Infirmier en soins généraux
  • Web développeur
  • Acheteur industriel
  • Responsable de la stratégie commerciale
  • Responsable commercial
  • Monteur en structure bois
  • Couvreur
  • Installateur électricien
  • Monteur de cloisons - Agenceur d’intérieur
  • Monteur de cuisines - Agenceur d’intérieur
  • Carreleur
  • Conducteur d'engins de terrassement
  • Soudeur
  • Monteur-câbleur en équipements électriques
  • Carrossier
  • Conducteur de ligne de production en industrie alimentaire
  • Opérateur de production en industrie alimentaire
  • Boulanger
  • Pâtissier
  • Menuisier d’intérieur
  • Responsable de production
  • Conseiller en prévention
  • Métreur – deviseur
  • Chef de chantier

Liste des études pour  préparer à un métier qui connaît une pénurie de main-d'oeuvre 

Dans l'enseignement secondaire supérieur technique ou professionnel, vous trouverez du boulot si vous faites des études de: 

  • Boucher
  • Cuisinier (*) – maître d’hôtel (restauration)
  • Vendeur(se) (*) – technicien commercial
  • Mécanique (industriel, automobile et associés), électromécanique, électricien industriel, électronique, automaticien, dessinateur en mécanique (*), carrosserie (*)
  • Techniques de transformation du métal et constructions métalliques : technicien en système d’usinage, tôlier, chaudronnier, tuyauteur
  • Informatique – technicien en informatique
  • Boulanger – Pâtissier (*)
  • Construction (spécialisation : conducteur de travaux, chef de chantier (*), monteur en structures en bois (*), couvreur (*), électricien (*), installateur sanitaire (*), installateur ou technicien chauffagiste – équipement thermique, climatisation, frigoriste, carreleur (*), menuiserie (*))
  • Conducteur d’engin de chantier (*)
  • Infirmier (brevet) (*)

Les études marquées d'une * ne seront plus reprises dans la liste si la profession à laquelle elles préparent n'est pas considérée en pénurie significative de main-d'oeuvre pour l'année 2018-2019.

Si vous faites des études supérieures orientées vers le professionnel (bachelier), voici les sésames pour l'emploi : 

  • Marketing, technico-commercial, sciences commerciales (délégué commercial)
  • Gestion des transports et logistique d’entreprise
  • Informatique toute spécialité
  • Enseignement technique supérieur – Sciences industrielles, techniques, scientifiques
  • Opticien – optométrie (*)
  • Infirmier, Technologue en imagerie médicale
  • Immobilier – technique d’expert immobilier (*)

Enfin, si vous faites des études supérieures en deux cycles (un bachelier et un master), c'est dans ces filières que vous aurez le plus de chances de trouver du travail : 

  • Médecine
  • Sciences Pharmaceutiques
  • Informatique toute spécialisation
  • Ingénieur civil toute spécialisation
  • Ingénieur de gestion ou Sciences de gestion
  • Ingénieur industriel toute spécialisation
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK