304 "malades" pris en flagrant délit de travail au noir par l'Inami en 2015

304 "malades" pris en flagrant délit de travail au noir par l'Inami en 2015
304 "malades" pris en flagrant délit de travail au noir par l'Inami en 2015 - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Environ un tiers des personnes en arrêt-maladie contrôlées par l'Inami en 2015 ont été prises en flagrant délit de travail au noir, révèle L'Echo mercredi.

Ces contrôles demeurent néanmoins très rares: seulement 980 malades en ont fait l'objet, dont 304 ont été pris sur le fait, sur quelque 370 000 "invalides", soit moins de 0,3% des salariés et indépendants en arrêt-maladie depuis plus d'un an.

Les "malades" ainsi pris en flagrant délit doivent rembourser les allocations perçues. L'année passée, cela a permis de récupérer 2,5 millions d'euros de cotisations indues sur les 4,7 milliards d'euros versés chaque année aux personnes en arrêt-maladie depuis plus d'un an et aux 1,7 milliard d'euros versés aux personnes malades pendant moins d'un an.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Week-end Premiere
en direct

La Première Bxl

Week-end Premiere