249 jours sans gouvernement: appel à la "révolution des frites"

L'appel à
L'appel à - © L'appel à

Jeudi, cela fera 249 jours que la Belgique est sans gouvernement. C'est le temps qu'il avait fallu à l'Irak pour signer un accord de gouvernement. Des actions sont prévues dans plusieurs villes pour dénoncer cet immobilisme. Les organisateurs parlent de "révolution des frites".

Si l'Irak avait mis 249 jours pour signer un accord de gouvernement, il lui avait fallu 40 jours supplémentaires pour former le nouveau gouvernement. Ce triste record mondial (le record européen de 208 jours ayant déjà été battu) de la plus longue crise politique est sur le point d'être battu par la Belgique.

Après la manifestation "Shame", fin du mois de janvier, dix étudiants de Gand, Louvain et Anvers ont décidé de marquer le coup au travers de différentes actions menées dans plusieurs villes du pays. Ils font partie de la section jeune de la plate-forme "Pas en notre nom/Niet in onze naam", qui avait réuni auparavant une quarantaine d'artistes (ils sont 200 aujourd'hui) et sont soutenus par ceux de "Shame".

Et cette fois, il y aura bien un message politique derrière ce mouvement : pour une Belgique unie, une circonscription électorale fédérale et la défense de la sécurité sociale fédérale.

Pour faire entendre leur voix, ils appellent les étudiants et écoliers de tout le pays à descendre dans la rue ce jeudi 17 février pour une "révolution des frites".

Les actions


A Bruxelles, une grande manifestation est prévue à 14h, place Poelart avec des rassemblements, au préalable, sur les différents campus. 

A Anvers, les initiateurs espèrent réunir quelque 400 jeunes à 16h30 sur la Groenplaats, où des DJ's se produiront.

A Gand, 249 personnes feront un grand striptease.

A Louvain, 300 paquets de frites seront distribués gratuitement sur le coup de 13h.

A Louvain-La-Neuve, un flashmob est prévu à 13h sur la Grand Place. On pourra aussi lancer des fléchettes sur des cibles à l'effigie de nos politiciens.

Enfin, à Liège, un grand rassemblement "manifestation et danse" est programmé à 16h30 sur la place Saint-Lambert.

Parallèlement, notons que le Vlaams Belang, parti d'extrême droite flamand, compte organiser ce jour là à Gand une grande fête populaire soulignant la nécessité d'un Flandre indépendante.

C. Biourge
 

 
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK