21 juillet: le Roi encourage à éviter le repli sur soi et le populisme

Le Roi souhaite encourager le "vivre ensemble", à l'occasion de la Fête nationale
Le Roi souhaite encourager le "vivre ensemble", à l'occasion de la Fête nationale - © RTBF

Si en 2011 le discours du Roi sortait tout à fait de l'ordinaire, celui de cette fête nationale 2012 renoue avec un ton plus traditionnel. Alors qu'il se disait affligé, il y a 12 mois, aujourd'hui, Albert II se réjouit des accords intervenus.

Des solutions institutionnelles, un programme budgétaire rigoureux et des mesures structurelles qu'il juge très positifs... qu'il faudra mettre en œuvre, dit le Roi sans nostalgie et de façon efficace. Autrement dit, les mises en garde qu'il avait lancées ont donc porté et, manifestement, il ne regrette pas de les avoir exprimées avec conviction.

Il y a un an, le chef de l'état s'était délibérément positionné comme un acteur, rappelant que les prérogatives de la monarchie constitutionnelle ne limitaient pas son rôle aux stricts droits d'être informé et d'encourager mais qu'il lui revenait aussi d'exhorter le monde politique à résoudre la crise.

Eviter le repli sur soi

Aujourd'hui, Albert II adopte un point de vue plus classique de témoin, évoquant ses rencontres avec les instances européennes  ou avec les talents scientifiques, culturels, économiques humanitaires ou sportifs.

Ici aussi, le Roi revient sur un thème récurrent dans ses discours récents: "encourager le vivre ensemble", éviter le repli sur soi et le populisme.

Après s'être prêté jeudi à la cérémonie de signature publique des réformes institutionnelles, le Roi tourne, dans ce discours, la page d'une très longue phase de dramatisation politique.

P. Magos

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK