Les deux djihadistes belges expulsées de Turquie sont arrivées à Bruxelles

C’est la VRT qui donne l’information : la Turquie a expulsé deux femmes djihadistes belges qu’elle avait arrêtées il y a quelques semaines.

Le procureur fédéral a confirmé cette information. L’avion qui les transportait, un vol commercial en provenance d’Istanbul, a atterri à l’aéroport de Bruxelles en début de soirée. Elles étaient accompagnées de policiers.

Les deux femmes en question sont Fatima Benmezian, âgée de 24 ans, et Rahma Benmezian, âgée de 31 ans, elles sont sœurs. Elles ont tous deux été condamnées par défaut à 5 ans de prison pour avoir participé aux activités d’une organisation terroriste. À leur arrivée dans notre pays, elles ont immédiatement été arrêtées et transférées vers une prison par la Police judiciaire fédérale d'Anvers pour purger leurs peines respectives. Elles disposeront d’un délai de 14 jours pour faire appel de leur condamnation, car le jugement n’a pas pu leur être signifié lorsqu'il a été rendu en 2015 pour l'une, en 2017 pour l'autre. En cas d'appel, elles devront être rejugées par le même tribunal de première instance qui les a jugées en leur absence.

"Ces personnes étaient effectivement en Syrie, elles ont réussi d’une manière ou d’une autre à passer en Turquie, où elles ont été interpellées par les autorités locales", explique Eric Van Duyse, porte-parole du Parquet fédéral. "La Turquie a choisi de les expulser vers la Belgique, mais la Belgique était au courant de leur arrivée." Le transfert n'a donc pas eu lieu dans le cadre d’une extradition judiciaire.  

La Turquie a renvoyé au total 15 combattants du groupe terroriste État islamique dans leur pays d’origine, dont des Allemands, des Américains et des ressortissants de l’Union européenne, depuis l’annonce de ces rapatriements le 11 novembre, selon l’agence Anadolu. L’agence de presse étatique avance le nombre de 944 combattants étrangers issus de 36 pays différents qui attendaient d’être rapatriées dans des centres turcs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK