1er mai: Le PTB lance sa campagne de printemps pour les 30 heures semaine

Pour le PTB, la proposition de la semaine des 30 heures est une "revendication offensive et positive". "C'est une proposition saine: elle mène à moins de dépressions et burn-outs. C'est une proposition équitable: elle mène à de meilleures relations entre le travail professionnel et le travail privé, et donc aussi à de meilleures relations entre les hommes et les femmes. C'est une proposition créatrice: elle mène à plus d'emplois durables", a défendu Peter Mertens.

Dans le débat sur le "tax shift", le PTB a avancé la piste d'une taxe des millionnaires. "Nous n'avons pas besoin d'un tax shift à la shérif de Notthingham. Nous avons besoin d'un tax shift à la Robin des Bois." Que les banques et les millionnaires participent à l'effort, ce n'est rien moins que la démocratie, a ajouté le président du PTB.

Selon ce dernier, son parti entretient une histoire positive et une image du monde positive. Outre la semaine des 30 heures et une fiscalité juste, le parti plaide également pour de meilleurs services publics, le maintien de la loi Major, de bonnes conditions de travail dans tous les secteurs, et une société qui dit "non" au racisme. "En bref, pour une société qui place les gens au premier plan, et pas les bénéfices."

 

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK