1er mai: la CSC s'invite et entend faire "la fête au MR"

Un 1er mai des travailleurs teinté des premières mesures du gouvernement Michel, un premier gouvernement de droite, et qui côté francophone n'associe qu'un seul parti: le MR. Et la FGTB entend bien redire tout le mal qu'elle en pense.

Côté FGTB, le 1er mai se fêtera aussi dans le contexte du rejet d'une grève générale le 12 mai prochain, le résultat d'un vote intervenu ce mardi au comité fédéral.

Un 1er mai où on mesurera aussi l'élasticité des liens qui lie le syndicat au parti socialiste. Un parti socialiste qui garde, lui, un oeil sur sa gauche: le PTB.

La CSC de la partie

Mais cette année, ce sera aussi un "premier" 1er mai pour la CSC, qui entend faire "la fête au MR". Ce sera à Jodoigne, où le MR a pris l'habitude de fêter à sa manière le travail. Cette année, gouvernement Michel oblige, la CSC a décidé de s'y inviter pour dénoncer "les mesures injustes du gouvernement" dans une manifestation aux accents plus politiques. La CSC qui s'en prend donc au 1er mai des libéraux francophones, "une fête des riches et des actionnaires", sous le slogan: "Monsieur imposteur".

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK