150 universitaires réclament le rapatriement des enfants de djihadistes

150 universitaires réclament le rapatriement des enfants de djihadistes
150 universitaires réclament le rapatriement des enfants de djihadistes - © AAREF WATAD - AFP

C’est le journal De Morgen et La Libre Belgique qui l’annoncent. Cent cinquante universitaires ont signé une lettre ouverte pour le rapatriement des enfants de djihadistes. Ces enfants sont en danger dans les camps de réfugiés. C’est ce qu’estiment les signataires. Ils demandent aussi que leurs mères soient rapatriées. La situation en Syrie les inquiète particulièrement.

Il faut dire que la situation dans le camp d’Al Hol, camp pour réfugiés en Syrie est une véritable poudrière. La population a doublé en quelques mois : 73.000 personnes dont 90% de femmes et d’enfants. Et parmi ces femmes, de nombreuses radicalisées qui veulent encore se battre pour Daesh. Elles menacent les autres.

Les Kurdes ont dû isoler le camp du monde extérieur pour tenter de calmer ces menaces. Résultat entre autres : l’équipe de la VUB qui soignait des enfants de djihadistes belges a dû partir.

D’autres pays ont déjà commencé à sortir des enfants de ce camp. C’est le cas de la Suède qui a rapatrié cette semaine sept orphelins. La France a annoncé, ce jeudi, qu’elle s’occupait de nouveaux rapatriements. Le Kosovo a, lui, rapatrié 74 enfants et 32 enfants, ainsi que quatre hommes directement arrêtés.

Au mois de mars, Child Focus avait aussi lancé un appel pour le retour des enfants de djihadistes.

Archives: Vews 28/05/2018

Deux Anversoises et Child Focus portent plainte contre l'Etat belge

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK