13 ans devient l'âge minimum pour aller sur les médias sociaux

13 ans devient l'âge minimum pour aller sur les médias sociaux
13 ans devient l'âge minimum pour aller sur les médias sociaux - © THIERRY ROGE - BELGA

L'âge minimal pour s'inscrire sur les médias sociaux sera désormais de 13 ans en Belgique. Le gouvernement a approuvé le projet allant dans ce sens du secrétaire d'Etat à la Protection de la vie Privée, Philippe De Backer.

En mai s'appliquera un nouveau règlement européen sur la protection des données, qui renforcera les règles en vigueur. Une des choses que les Etats membres peuvent encore déterminer eux-mêmes est l'âge minimal auxquels les citoyens peuvent accéder aux réseaux sociaux. La discussion dans les Etats membres oscille entre 13 et 16 ans. Après concertation avec les commissaires aux droits de l'enfant et les conseils de jeunesse, le gouvernement a choisi la limite de 13 ans.

Philippe De Backer estime que le choix de 13 ans tient le plus compte de la réalité. Des statistiques de Child Focus montrent que 83% des 13-14 ans se connectent régulièrement sur les réseaux sociaux. Le secrétaire d'Etat insiste aussi sur l'importance de l'éducation des jeunes à la protection de la vie privée. Selon le cabinet de Philippe De Backer, "Ce sont les entreprises qui ont l’obligation de contrôler si quelqu’un a effectivement 13 ans". 

L’autorisation parentale

Cette mesure de protection est l’une des nombreuses prévues dans le Règlement Général sur la Protection des Données (‘GDPR’ en anglais) qui sera mis en œuvre dans l’Union européenne.  

Le texte européen prévoit que les enfants "méritent une protection spécifique de leurs données personnelles". D’autant qu’ils sont "moins conscients" des risques et conséquences  du traitement qui peut être fait de leurs données.

Selon le GDPR, le consentement à l’accès aux données d’un enfant doit être fourni par les responsables parentaux.

Chaque pays de l’Union peut déterminer l’âge sous lequel le consentement parental doit être accordé dans une tranche d’âges fixée de 13 à 16 ans . En Belgique, la limite retenue est de 13 ans.

Le Règlement européen précise encore que le but n’est pas d’empêcher les jeunes d’utiliser Internet pour obtenir des informations mais de les protéger contre la pression des entreprises qui veulent obtenir des données de leur part. Le règlement précise encore que "Le consentement du titulaire de la responsabilité parentale ne devrait pas être nécessaire dans le cadre des services de prévention ou de conseil offerts directement à un enfant." Pas très clair tout cela.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK