13 ans après le 11 septembre, une victime belge identifiée

Patrice Braut a été identifié grâce à de nouveaux tests ADN menés sur des restes humains découverts au cours des premières opérations de récupération menées sur le site du World Trade Center en 2001 et 2002.

Seulement 60% des 2753 personnes disparues dans les attentats new-yorkais ont pu être formellement identifiées à ce jour (soit 1639 personnes), à partir des 21 906 restes humains retrouvés sur le site des tours jumelles effondrées.

Pour les 1114 autres, aucune trace n'a jamais été retrouvée. 7885 des 21 906 restes humains n'ont pas non plus pu être attribués à une personne.

Mais en raison d'une promesse faite aux familles, des tests continuent à être menés et, progrès de la science aidant, ils ont permis ces dernières années une poignée de nouvelles identifications.

"On peut mourir en paix, on l'aura près de nous", ont déclaré les parents de Patrice Braut après avoir appris la nouvelle. Sa maman, dont le témoignage poignant est à écouter ci-dessous, évoque "un certain apaisement après 13 ans de lutte".

"C'était une hantise de savoir qu'on pouvait mourir d'un jour à l'autre, et qu'ils procéderaient peut-être à son identification après avoir appris notre mort", confie-t-elle.

RTBF avec AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK