11 novembre réduit pour le Roi à la colonne du Congrès

Le Roi Philippe ranime la flamme au Soldat Inconnu
Le Roi Philippe ranime la flamme au Soldat Inconnu - © POOL OLIVIER MATTHYS - BELGA

La Cérémonie traditionnelle à la Colonne du Congrès à Bruxelles aura été fortement réduite ; elle n’a été prévue que pour durer six minutes.

Elle s’est déroulée à 11 heures ce 11 novembre, comme de tradition.

Le roi Philippe a déposé une gerbe, ranimé la flamme, observé une minute de silence lors de la cérémonie militaire à l’occasion de la commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918. La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, et l’Amiral Michel Hofman, Chef de la Défense, assistaient aussi à la cérémonie.

Soldat Inconnu

Si la France célèbre cette année le centenaire du Soldat Inconnu, chez nous, ce n’est que le 11 novembre 1922 qu’un soldat a été inhumé au pied de la colonne entre deux lions. Il s’agissait alors également de rendre hommage aux victimes des combats de la Grande Guerre au travers d’un soldat anonyme. Ce soldat sera choisi au hasard par un aveugle de guerre parmi cinq cercueils contenant les corps de soldats belges non identifiés tombés sur cinq des principaux champs de bataille de Belgique. 

Plus tard, le monument commémorait également les victimes d’autres conflits et les militaires en mission de maintien de la paix. Après 1945, une deuxième dalle est posée sous la première. Une troisième est installée en 1998 portant l’inscription : "Aux Belges tombés au service de la paix depuis 1945".

Il est à noter que l’essentiel du monument est antérieur à la Première Guerre mondiale. La colonne du Congrès a été édifiée par l’architecte Poelaert (celui du Palais de Justice), entre 1850 et 1859, en commémoration du Congrès National de 1830-31 qui a jeté les bases de la Belgique indépendante.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK