Des critiques en Flandre après la décoration attribuée à George Forrest

11.11.11 critique la décoration royale attribuée à George Forrest
11.11.11 critique la décoration royale attribuée à George Forrest - © Tous droits réservés

L'homme d'affaire belge a été nommé Grand Officier de l'Ordre de la Couronne, ce qui a déclenché la critique. Très actif au Congo, on lui reproche ses liens avec le régime.

L'entrepreneur à la tête du groupe Forrest, fondé en 1922 au Katanga (Congo belge) par son père est proche des milieux libéraux. Il est actif dans les activités minières, mais s'est diversifié dans les cimenteries et la fabrication de machines, ainsi qu'en Amérique du sud et dans le Golfe.

Son nom figure sur la liste des décorations, faveurs nobiliaires et distinctions honorifiques, attribuées ce mardi par le roi Philippe.

La coupole des organisations de développement 11.11.11 trouve ce choix étrange : Bogdan Vanden Berghe rappelle les critiques des Nations unies sur la façon dont il gère ses affaires au Congo, qui ne bénéficieraient pas à la région et serviraient même à financer la guerre dans l'est du pays. "L'industrie minière au Congo se fait de façon très chaotique. Il y a eu 10 années de guerre et les experts désignent le secteur minier comme un des financiers possibles de cette guerre" dit Bogdan Vanden Berghe. "Quand on sait que Forrest était jusqu'il y a peu un acteur majeur du marché minier, on s'interroge sur les motivations de sa décoration".

George Forrest avait cité 11.11.11 et Frères de hommes en justice en 2006 suite à la publication d'un mémorandum sur les dérives de l'industrie minière au Congo.

Le journaliste John Vandaele du magazine MO s'interroge aussi sur les liens entre Forrest et le régime de Kinshasa, qu'il qualifie de corrompu.

Enfin, Groen! se demande pourquoi le gouvernement Di Rupo avec du côté flamand, le CD&V, l'Open VLD et le sp.a ont jugé utile d'honorer l'homme d'affaire alors que les Nations unies critiquent sa façon d'agir au Congo.

JFH

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir