1000 gilets jaunes, 450 arrestations: revivez cette journée bruxelloise sous haute tension

Mille manifestants, 400 arrestations administratives. Voici le bilan des manifestations du mouvement des "gilets jaunes" qui se sont déroulées ce samedi dans la capitale. Les personne interpellées l'ont essentiellement été pour détention d'objets prohibés, en matinée, et pour jets de projectiles et rébellion envers les forces de l'ordre, dans l'après-midi. Retour sur cette journée mouvementée dans les rues de Bruxelles. Le Parquet a, de son côté, confirmé avoir procédé à 10 arrestations judiciaires.

La manifestation des gilets jaunes a commencé vers 11h.. Les premières arrestations ont eu lieu à la gare du Midi et à la gare Centrale, ainsi que dans le quartier européen. Deux personnes ont notamment été interpellées rue de la Loi lors d'un contrôle de police. Ces arrestations se seraient déroulées sans violence.

Le quartier de Schuman (quartier européen) était complètement bouclé. Personne ne pouvait entre dans le dispositif, pas même les riverains. De petits rassemblements se sont créés ça et là, mais, peu avant midi, le mouvement avait du mal à se coordonner. Une trentaine de gilets jaunes se sont par exemple rassemblés Porte de Namur, l'un des points de ralliement prévus. Il s'agirait de jeunes appartenant à la FGTB. 

Fouilles gare Centrale, plusieurs lignes de bus fortement perturbées

Des fouilles policières étaient organisées autour des grandes gares bruxelloises afin cueillir d'éventuels fauteurs de trouble à la source. Selon la SNCB, plusieurs trains ne s'arrêtaient pas non plus à la gare Centrale. "La zone de Bruxelles Capitale-Ixelles, les différentes zones de police de la région bruxelloise, la police fédérale et d'autres partenaires comme les pompiers, la Stib ou encore le service prévention de la Ville de Bruxelles, collaborent en bonne entente afin d'assurer le meilleur suivi possible", a expliqué Ilse Van De Keere, porte-parole de la police locale de Bruxelles. Elle a aussi précisé que l'objectif de la police était de garantir aux habitants, visiteurs et autres usagers de la ville un déroulement normal de leurs activités.

Interpellations à la gare du Nord, fin des heurts à Arts-Loi

La situation s'est tendue en début d'après-midi. Les manifestants tentaient vers midi de rejoindre la zone neutre, bouclée par les forces de l'ordre. Sans pouvoir y entrer, les gilets jaunes ont modifié leur trajectoire et se sont rendus vers Arts-Loi. Après avoir bouclé la petite ceinture, la circulation a repris.

Les manifestants se sont ensuite dirigés vers la rue Belliard. Les policiers en ont profité pour fermer les sorties de la rue. Le piège s'est refermé. A 13h30, une partie d'entre eux était pris en tenaille par les autorités qui ont bouché les deux sorties de la rue Belliard. Des arrestations supplémentaires ont eu lieu. A 14h, la tension reste palpable aux alentours d'Arts-Loi. 

A 14h30 les manifestants se dirigent vers le centre-ville. Ils laissent derrière eux de nombreux dégâts. Mais la police tente de les déplacer vers la gare du Nord à partir de Rogier. 

Arbres et panneaux arrachés, voitures retournées, ça dégénère au jardin Botanique. Les manifestants se dirigent vers la rue Royale et le centre-ville. Mais la rue Neuve est bouclée, là aussi, la situation se tend. Le noyau dur des manifestants se retranche vers la gare du Nord et à 15h vers le parc Maximilien où se trouvent les migrants. 

A 15h45, les derniers manifestants sont en passe d'être interpellés à proximité de la chaussée d'Anvers. Pour le moment, nos journalistes présents sur place évoquent des blessés parmi les policiers sans préciser le nombre. La police fédérale n'a, pour l'heure, encore rien confirmé officiellement. 

Mais vers 16h, nous apprenons qu'un autre groupe de gilets jaunes de plus d'une centaine de personnes manifeste toujours. Des irréductibles, du côté de Trône. Un groupe qui se dirige maintenant vers la Toison d'or. 

Selon un bilan de la police fédérale à la mi-journée, plus de 100 interpellations ont déjà eu lieu. Ce bilan devrait être revu à la hausse, vu le nombre important d'interpellations effectuées depuis lors. A 16h30, la manifestation se termine, il reste encore un groupe d'une centaine de personnes qui se dirige vers la Toison d'or.

A 17h, les derniers manifestants confinés par la police sont libérés peu à peu. Les policiers prennent leurs papiers et une photo avant de les laisser partir. La police, via sa porte-parole, Ilse Van de keere, a estimé à un millier le nombre de gilets jaunes mobilisés samedi à Bruxelles. Les autorités ont procédé à plusieurs centaines d'arrestations administratives. A l'heure du bilan, le calme revient sur la Capitale. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK