1,9 milliard d'euros de moins pour les recettes fiscales

1,9 milliard d'euros de moins pour les recettes fiscales
4 images
1,9 milliard d'euros de moins pour les recettes fiscales - © Tous droits réservés

Le comité de monitoring vient de sortir ses chiffres concernant la situation budgétaire de la Belgique en 2019 et ils ne sont pas bons. Sur base de ses hypothèses de travail, le déficit structurel de l'état fédéral y compris la sécurité sociale a été évalué à - 1.5 % du PIB pour 2019. Soit une dégradation d’environ 2,2 milliards d’euros par rapport au résultat de 2018. De manière générale, les recettes fiscales devraient rapporter 1,9 milliard de moins qu’escompté, notamment dû à un contexte économique moins favorable selon le comité de monitoring. La sécurité sociale, quant à elle, devrait afficher une détérioration de son solde de 553 millions d’euros.

La trajectoire budgétaire tend à se dégrader si la trajectoire politique reste la même. Si le prochain gouvernement confirme l’objectif budgétaire de 2019, l’effort à réaliser sera dès lors de 4 milliards d’euros pour cette année.

Sophie Wilmès : "Nous maintiendrons la prudence budgétaire"

Sophie Wilmès, la ministre fédérale du Budget du gouvernement en affaires courantes, a réagi suite à la publication de ces chiffres. " Le fait que les déficits ont une tendance naturelle à se creuser est un fait que nous avions déjà annoncé. Un gouvernement de plein exercice aurait pu faire un contrôle budgétaire au printemps. Il aurait pu tenir compte de nouvelles réalités économiques et y répondre de façon appropriée par une série de mesures. Ce n’est pas le cas en affaires courantes, malheureusement. " 

En attendant la formation d'un gouvernement fédéral, la prudence budgétaire sera de mise : "En attendant, il sera nécessaire de maintenir la prudence budgétaire, c’est-à-dire les subsides supérieurs à 3.100 euros, les procédures négociées qui dépassent le plafond de 70.000 euros et toutes les autres dépenses supérieures à 130.000 euros continueront de faire l’objet d’un contrôle administratif et budgétaire renforcé. ", explique Sophie Wilmès.

Maggie De Block : "Il est urgent de former un gouvernement"

La ministre des Affaires sociales, Maggie De Block a réagi à ce rapport du comité de monitoring. 

"Les cotisations versées à la sécurité sociale sont en ligne avec les prévisions, mais les dépenses continuent d'augmenter. Cette situation est due notamment au relèvement des allocations mais également au fait qu'à la suite de la chute du gouvernement, nous n'avons plus pu prendre certaines mesures. explique-t-elle. Cela démontre une nouvelle fois qu'il est urgent de former un gouvernement."

Alexander De Croo : "Le temps, c'est de l'argent"

Le Ministre fédéral des Finances, Alexander De Croo insiste aussi pour qu'un gouvernement fédéral se forme le plus vite possible.

"Le temps, c’est de l’argent.  Ce que nous constatons ici, ce sont les conséquences de l’absence d’un vrai budget en 2019 suite à la chute du gouvernement. Chaque heure, chaque jour, chaque mois que nous perdons représente un coût. Notre pays ne peut littéralement plus attendre. Nous devons nous mettre au travail le plus rapidement possible."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK