Une hôtesse à la position suggestive et un pilote musclé pour promouvoir Liège Airport

Voici les deux dessins que les passagers qui décollent ou atterrissent depuis Liège Airport découvrent dans le terminal.
Voici les deux dessins que les passagers qui décollent ou atterrissent depuis Liège Airport découvrent dans le terminal. - © Tous droits réservés

Ces affiches attendent les passagers qui atterrissent ou décollent depuis l’aéroport de Liège depuis l’été 2016. Sur la première, on y découvre une femme, vraisemblablement une hôtesse de l’air portant une robe très courte avec du rouge à lèvres, des cheveux blonds particulièrement long dans une position un peu suggestive. Le stéréotype de l’hôtesse de l’air blonde et pulpeuse avec la position provocante en plus. Sur la seconde on y découvre un pilote au bras musclé avec ses manches retroussées, lunettes et casquette vissée sur sa tête. Le stéréotype du pilote d’avion qui faisait rêver les petits garçons.

Cette campagne de publicité invite les voyageurs à se prendre en photo avec le pilote ou l’hôtesse de l’air et à la publier sur les réseaux sociaux. De quoi faire parler de l’aéroport qui peine à faire décoller son terminal passager aux quatre coins de la planète grâce aux partages des voyageurs et de leurs amis virtuels. A en croire les résultats sur les réseaux sociaux, on ne peut pas dire que cette campagne ait été un grand succès. Elle fait parler d’elle d’une autre manière.

Si en 2016, la campagne n’émouvait pas grand monde, l’affaire Harvey Weinsten et le célèbre hashtag metoo sont passés par là. Aujourd’hui, les panneaux publicitaires encore et toujours présents dans le terminal interpellent certains. L’aéroport reconnaît d’ailleurs avoir eu quelques remarques de passagers. Mais elle ne compte pas retirer ses affiches de son terminal pour l’instant. Via son porte-parole, Christian Delcourt, Liège Airport assume : "Cette publicité est sexy et pas sexiste."

Le jury d'éthique publicitaire a été saisi de plaintes relatives à cette publicité. Et son avis est partagé puisque d'un côté il indique que: "le Jury est d’avis qu’il n’est pas de nature à réduire la femme à un objet de désir ni à inciter à avoir un comportement déplacé envers les hôtesses de l’air. Il est également d’avis qu’il ne présente pas le métier d’hôtesse de l’air de manière négative ou dénigrante." Mais de l'autre côté, l'organe de régulation du milieu indique également: "qu’utiliser de tels dessins très typés dans le contexte sociétal actuel ne relève pas du meilleur goût et que l’affichage concerné est susceptible de provoquer des réactions négatives auprès d’une partie du public." Au final, le JEP émet un avis de réserve qui signifie que l'annonceur est libre de donner la suite qu'il veut à ces conclusions.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK