Sur cette célèbre photo prise à Bruxelles, ce n'est pas Vincent van Gogh, mais son frère Theo

Jusqu'ici, on pensait que cette photo mondialement connue était celle de Vincent van Gogh prise alors qu'il avait 13 ans. Mais le Belge Yves Vasseur, Commissaire général de Mons 2015, a découvert qu'il s'agissait en fait du frère du peintre hollandais, Theo van Gogh. Le musée Musée Van Gogh d'Amsterdam a complété ces recherches par une analyse scientifique. Et l'annonce a été faite ce jeudi.

Cette photo, Yves Vasseur la connaissait depuis longtemps. Mais il l'a vue autrement dans un livre qu'il a acheté au début de cette année: "D’habitude, on voit la photo zoomée de celui qu’on croyait être Vincent van Gogh. Dans le bouquin, par contre, le carton de la photo était entier, comme les photographes de l’époque faisaient. Et l’adresse du photographe apparaissait en bas de ce carton. Un certain Schwarz qui travaillait Passage Saint-Hubert, 27, dans les Galeries royales. Ça m’a tout de suite intrigué. Comment était-il possible qu’en 1866, à l’époque où Van Gogh avait 13 ans, il ait été tirer son portrait chez un photographe bruxellois ?"

"Theo vivait à Bruxelles, la ville où travaillait Schwarz"

L'enquête commence. Yves Vasseur cherche la trace de ce Balduin Shwarz. Ce photographe allemand s'est en fait installé à Bruxelles en 1870. "Impossible qu’il ait déplacé son studio aux Pays-Bas où se trouvait Vincent et impossible que Vincent soit allé à Bruxelles à cet âge-là." Et puis, en 1870, Vincent van Gogh a 17 ans. "Je me suis demandé si cela pouvait vraiment être lui sur la photo. Considérant les ressemblances frappantes, l'adolescent devait être un membre de la famille Van Gogh. Cela nous a menés à Theo, le jeune frère de Vincent, une théorie confortée par plusieurs éléments. Par exemple, dès janvier 1873, Theo vivait à Bruxelles, la ville où travaillait Schwarz, le photographe."

Mis dans le coup, le Van Gogh Museum a, de son côté, commandité une étude médico-légale de la photographie. "Les résultats de leur analyse confirment la très haute probabilité que le garçon de la photographie soit Theo à 15 ans et non Vincent."

Son arrière-petit-fils surpris et content

"J'ai été surpris d'apprendre que cette photographie est très probablement celle de mon arrière-grand-père Theo, et donc pas celle de Vincent", a indiqué Willem van Gogh, membre du conseil d'administration du Van Gogh Museum et arrière-petit-fils de Theo van Gogh. "Mais je suis content que le mystère ait été résolu. Il est essentiel que l'héritage de Vincent van Gogh soit correctement transmis et préservé et cette recherche constitue une contribution décisive à ces efforts."

L'identification initiale de la photo était donc erronée. Selon Yves Vasseur, "on pensait cependant connaître deux portraits photographiques de Vincent, deux impressions de ce qu'on croyait être un garçon de 13 ans et une impression d'un jeune homme de 19 ans".

Une photo mal attribuée depuis 1957

La photographie de Vincent à 13 ans avait été présentée pour la première fois en 1957 lors d'une exposition organisée par un chercheur belge, Mark Tralbaut (1902-1976). Ce dernier avait identifié le garçon de la photo comme étant Vincent à 13 ans et avait donné à ce document le titre de "Portrait de Vincent van Gogh vers 1866" dans le catalogue de l'exposition. Depuis, cette photographie a fait le tour du monde et a été reproduite dans un nombre incalculable de biographies.

Pour Yves Vasseur, cette découverte ne changera pas la face du monde, mais elle permet de rétablir une vérité historique. Elle illustre aussi les liens fusionnels entre les deux frères. "Vincent et Theo s'écrivaient beaucoup. Leur correspondance fera plus de 800 lettres. Ils ont aussi envie de s’envoyer des photos. Un peu comme deux amis qui se séparent se donnent un rendez-vous sur Skype."

L'importance de la critique historique

La leçon de cette histoire, c'est aussi de rappeler à chacun l'importance de la critique historique, estime le jeune retraité installé dans Les Honnelles (Hainaut): "Il ne faut pas prendre pour argent comptant ce qu’on propose. Là, parce qu’un jour, on avait intitulé dans un catalogue d’exposition cette photo 'Vincent van Gogh, 13 ans', tout le monde a suivi. On s'est dit: 's'il a 13 ans, elle a été prise en 1866'. Alors que toutes les données que j’ai découvertes aujourd’hui, elles étaient à la portée de tout chercheur !"

La certitude de l'identité du garçon avait déjà été remise en question en 2014 lors de la préparation de l'expo Van Gogh pour Mons 2015. L'idée avait été émise que le garçon de 13 ans et le jeune homme de 19 ans pouvaient être des personnes différentes. Quatre ans plus tard, l'hypothèse est confirmée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK