Revu et vérifié: "clichés de famille", un livre pour "(re)parler politique à table"?

Page d'accueil du site clichesdefamille.be
Page d'accueil du site clichesdefamille.be - © Tous droits réservés

"Revu et vérifié" revient sur une déclaration, un chiffre, une polémique. Cette semaine, petite incartade littéraire avec le livre du député européen Philippe Lamberts, "Clichés de famille – Oser (re)parler politique à table".

"Ce livre, on veut le retrouver au pied des sapins de Noël". C’est le souhait du député européen Ecolo, Philippe Lamberts. Entouré de collaborateurs Ecolo, Philippe Lamberts propose dans un petit livre des solutions "clé en main" pour mettre à mal "l’incontournable cliché, lâché telle une bombe par votre beau-frère, votre cousin ou votre tante entre deux bouchées de tarte aux framboises". Nulle part, le lecteur ne se retrouvera devant le terme "fact-checking" tout au long de la petite centaine de pages du livre "Clichés de famille". Pourtant, la vérification des faits, telle est bien la volonté de l’écologiste, pour qui, en politique, "il est difficile d’avoir un débat basé sur les faits". Ce livre veut donc "dynamiter la religion de la pensée unique en la confrontant au réel. Le but, c’est qu’on puisse avoir une discussion sur une base factuelle, qui est partagée. Est-ce la même réalité qu’on regarde ?" Pour Philippe Lamberts, "on est assis sur deux bombes : les inégalités et l'empreinte écologique. Si on ne fait rien, la société s'effondrera, que ce soit via un régime autoritaire. Ou par la violence."

La chasse aux clichés sur internet

Ce livre est aussi un outil de campagne. Philippe Lamberts n’oublie pas qu’il est vert, plutôt à gauche. La "pensée unique" qu’il met à l’index, c’est celle d’un "Geens, d’une Merkel, d’un Di Rupo, d’un Hollande", pour qui "il va bien falloir se serrer la ceinture*". Le meilleur ennemi de la City consacre donc une grande part de son livre à remettre en cause des clichés, des mythes socio-économiques : "Nous avons vécu au-dessus de nos moyens*", "Avec autant d’allocs, pas étonnant que les chômeurs glandent*", "Les salaires plombent notre compétitivité*", "On paie trop d’impôts en Belgique*". Pas mal de ces questions ont déjà trouvé des (débuts de) réponses dans ces colonnes-ci, mobilisant les mêmes sources institutionnelles (Eurostat, OCDE, ONU, etc.), mais aussi des sources plus marquées idéologiquement (New Economics Foundation, Friends of our earth).

Le livre de Philippe Lamberts a le mérite de répondre à ces clichés de façon concise et claire : chaque chapitre s’ouvre sur une discussion de famille, avec un personnage qui agite un "gros cliché" ; le même chapitre se terminera par une petite liste d’arguments pour "mettre en échec votre beau-frère en 5 coups". L’aspect ludique et le format, court, rendent digeste cette suite de chiffres, de sources en tous genres. "Qu’on puisse se contenter d’un chapitre, comme un chocolat, un par un. Et si c’est bon, on mange toute la boîte" s’amuse le député vert.

Le livre souffre, néanmoins, de quelques petites faiblesses : le choix des sujets, d’abord. Philippe Lamberts assume totalement le choix "politique" de certains sujets. "Mais c’est comme de ne parler de la dette que par le prisme de la dette publique. Alors qu’on ne parle jamais de la dette privée, de la dette sociale, de la dette environnementale". Pour la future tête de liste européenne, "derrière ce bouquin, il y a des valeurs de base, comme celle de l’égalité, qui sont évidemment présentes. Le bouquin n’est pas neutre. Mais c’est délibérément q’on ne vient pas avec des solutions, car une fois qu’on a posé un problème, chaque orientation politique peut décider d’y répondre à sa façon". On regrettera donc l'absence de "clichés" concernant les patrons, par exemple.

Une thématique comme l’immigration, qui charrie de très nombreux clichés, n’est pas évoqué par le livre. L’auteur le reconnait, c’est un manque qui s’explique par le corpus des collaborateurs autour de ce projet, plutôt orienté socio-économique ("on n’était pas armé"). "Mais c’est un work in progress. On pourrait très bien en parler dans un tome II. Ça dépendra de la demande". Et cette demande, elle passe par un site internet : clichesdefamille.be. Ce site reprend certains éléments du livre, agrémenté de graphiques. Mais surtout, le site offre la possibilité de poster ses propres clichés, ici. Les auteurs sélectionneront les clichés les plus souvent postés et y apporteront des réponses. De quoi continuer la chasse aux clichés.

Himad Messoudi

Philippe Lamberts - Clichés de famille - Oser (re)parler à table) - Editions couleur livres - 11€ - www.clichesdefamille.be

*"Cliché de famille" tel que présenté dans le livre.

Une précédente version de cet article évoquait la participation de chercheurs du centre d'étude d'Ecolo, Etopia, à la construction de ce livre. Si certains collaborateurs d'Etopia ont effectivement participé à la rédaction du livre, le centre d'études en lui-même n'y a pas participé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK