Renault convié devant la FIA pour tricherie

RTBF
RTBF - © RTBF

L'écurie Renault-F1 comparaîtra le 21 septembre devant la Fédération internationale de l'automobile (FIA), pour répondre de l'accusation de tricherie lors du GP de Singapour en 2008, a indiqué la FIA vendredi.

"Les représentants de l'équipe sont convoqués pour répondre de l'accusation selon laquelle l'équipe aurait conspiré avec son pilote Nelson PIquet Jr pour causer délibérément un accident au Grand Prix de Singapour de 2008 dans le but de provoquer l'intervention de la voiture de sécurité, favorisant ainsi son autre pilote, Fernando Alonso", indique le communiqué de la FIA.
Renault-F1 comparaîtra à Paris devant le Conseil mondial du sport automobile, qui pourrait lui infliger de lourdes sanctions.
L'écurie française est citée à comparaître en vertu de l'article 151c du règlement de la FIA relatif à "tout procédé frauduleux ou manoeuvre déloyale de nature à nuire à la sincérité des compétitions ou aux intérêts du sport automobile".
Parti 15e du GP de Singapour, le 28 septembre 2008, Fernando Alonso avait ravitaillé le premier, très tôt dans la course, juste avant que son coéquipier brésilien Nelson Piquet Jr. heurte un mur au volant de sa Renault et que la voiture de sécurité entre en piste.
La plupart des autres pilotes étaient rentrés aux stands pendant que la course était neutralisée. Alors qu'il naviguait à petite allure derrière la voiture de sécurité, l'Espagnol avait vu ses concurrents s'écarter un par un pour ravitailler, ce qui lui avait permis de remonter tout le peloton et de finalement se retrouver en tête.
Nelson Piquet Jr a été renvoyé par l'écurie Renault début août 2009.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK