Paul Magnette dans Jeudi en Prime: "Pas d'alliance avec le PTB"

Paul Magnette, le bourgmestre de Charleroi était l’invité de Jeudi en Prime. L’ex ministre-président de la Wallonie s’est retranché à Charleroi. Et visiblement, Paul Magnette reproche toujours à Benoît Lutgen d’avoir mis fin à son gouvernement. "J’ai tourné la page. J’ai fait le choix de retourner à Charleroi", explique l’élu carolo.

"Je garde de bonnes relations avec des personnes au sein du cdH. Je ne mets pas tout le monde dans le même sac mais je ne pourrai plus travailler avec Benoit Lutgen. Un homme qui trahit un jour trahira toujours. Quand vous vous faites poignarder dans le dos par quelqu’un, vous aurez du mal à travailler avec cette même personne". Bref, entre Benoit Lutgen et Paul Magnette la rupture est toujours bien présente.

Paul Magnette sur la transparence

La Wallonie veut limiter les revenus de certains hauts cadres d’intercommunales wallonnes à 245.000 euros annuel. De cette manière, les Wallons ne risquent-ils pas de se couper de dirigeants et dirigeantes "de valeur" ? "Je suis convaincu que l’on peut trouver des hommes et des femmes de valeur qui acceptent ce plafonnement. Je l’ai déjà imposé au fédéral pour la dirigeante de la SNCB". Concernant le décumul intégral ? "Le PS a adopté le décumul intégral pour toutes les villes au-dessus de 50.000 habitants. Pour les petites communes, les élus exerceront leur mandat à titre gratuit. Nous avons proposé au parlement de Wallonie que cette règle soit respectée pour tout le monde. Je regrette que le MR et le cdH n’en veulent pas".

Pas d’alliance avec le PTB 

Selon les derniers sondages, le PS remonte la pente à quelques mois des élections communales et provinciales. Néanmoins, le PTB reste fort dans certaines grandes villes du sud du pays, notamment à Charleroi. Alors une alliance avec cette formation politique est-elle possible pour l’ancien ministre-président wallon ? Après tout, ce n’est un secret pour personne, certains au PS ou proches du parti voudraient une alliance des gauches avec Ecolo et le PTB. "J’ai toujours été pour les coalitions les plus à gauche possible mais le PTB ne veut pas aller au pouvoir. Le PTB est un parti de protestation. Aujourd’hui, ils sont très haut dans les sondages. C’est normal, ils n’ont jamais rien fait".

Par contre, Paul Magnette n’est pas contre une alliance avec Ecolo et le cdH "mais sans Benoît Lutgen". "Nous l’avons déjà pratiqué par le passé. Néanmoins, il faudrait que le cdH soit plus stable. Hier soir, Alda Greoli explique qu’elle était favorable à la dépénalisation de l’avortement. Et le lendemain, elle change d’avis. Cela ne va pas".  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK