Paul de Raeve: "La directive protège l'éducation des infirmières"

Après un accord avec les Conseil, le Parlement européen doit voter en octobre la directive modifiée sur la reconnaissance des professions qualifiées dans l’UE. Les infirmiers bénéficient déjà depuis quelques années de la reconnaissance automatiques des diplômes. Cette directive remaniée apporte quelques améliorations.

Paul de Raeve, secrétaire général de l'EFN, la Fédération des associations d'infirmiers européens, est ravi du résultat: pour lui, les minima de formations pour les infirmiers vont assurer la qualité des soins et de l'éducation, des domaines dans lesquels les gouvernements n'hésitent pas à couper en temps de crise.

Il est très demandeur de la carte professionnelle, qui permettra une meilleure mobilité et une sécurité pour l'infirmier et son employeur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK