Ode aux artistes flamands

On le sait depuis ce week-end : l’exécutif flamand va diminuer de 60% les subsides accordés aux petits projets culturels. Seuls les Fonds flamands pour la littérature et l’audiovisuel, ainsi que les institutions du patrimoine bénéficieront de plus d’argent. Tout le reste devra se serrer la ceinture. Une démarche quelque peu étonnante, voire contradictoire, car c’est bien grâce aux investissements des autorités que d’innombrables artistes flamands ont, dans toute leur diversité, pu contribuer jusqu’ici au rayonnement international de la Flandre, si cher au gouvernement de Jan Jambon (N-VA).

Quasi tous les Belges connaissent évidemment les acteurs Matthias Schoenaerts et Veerle Baetens, les chorégraphes Wim Vandekeybus, Anne Teresa De Keersmaeker ou Sidi Larbi Cherkaoui, les peintres ou plasticiens Luc Tuymans, Michaël Borremans et Miet Warlop, ou encore les stylistes Dries van Noten, Raf Simons et Ann Demeulemeester.

Mais d’autres artistes, tout aussi talentueux, sont moins connus côté francophone. On évoquera notamment les metteurs en scène Ivo van Hove, Lisaboa Houbrechts, et Zouzou Ben Chikha, les acteurs Spencer Bogaert, Lize Feryn et Koen De Graeve, la compagnie de danse Peeping Tom, le collectif interculturel Kifkif ou encore la danseuse-chorégraphe Lisbeth Gruwez et les plasticiens Rinus Van de Velde et Berlinde De Bruyckere.

Tous ces artistes ont un jour été de sombres inconnus. Ils sont d’ailleurs encore nombreux à demeurer aujourd’hui dans l’ombre, malgré leurs talents. Danseurs, acteurs, illustrateurs, photographes, peintres, metteurs en scène, musiciens… la Flandre regorge de trésors que je n’ai pas pu citer, faute de temps.

La quasi-totalité des représentants artistiques semble aujourd’hui d’accord pour dire que la création artistique flamande est menacée par un réel appauvrissement, et qu’il risque de ne rester à terme que les prestiges du passé.

Comme le disent 13 directeurs artistiques et curateurs internationaux dans une lettre ouverte parue dans De Standaard et adressée à Jan Jambon, "ce n’est pas l’héritage flamand qui aujourd’hui fait exceller la Flandre à l’étranger, mais bien les organisations, les compagnies et les artistes contemporains".

Fifty foot Combo (groupe gantois de musique surf)

Het Zesde Metaal

Bazart

Le rappeur Tourist LeMC

Geike Arnaert, ex-chanteuse de Hooverphonic

Charlotte Adigéry, chanteuse gantoise électro-soul d’origine nigériane

Lien De Greef, alias Lady Linn

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK