Les secrets du mousseux wallon champion du monde

Meilleur que du champagne – La Belge histoire dans 7 à la Une
5 images
Meilleur que du champagne – La Belge histoire dans 7 à la Une - © Tous droits réservés

Le soleil montois, un sol calcaire et des éoliennes, voici la recette miracle du meilleur mousseux au monde. Cette success-story débute en 2010 lorsque Filip Remue, un Belge, Champenois d’adoption, repère des terres sur Google Earth. C’est à Quévy-le-Grand que le vigneron trouve son bonheur. Des pentes exposées au vent et un sol calcaire, il voit dans ce petit village au sud de Mons le lieu idéal pour son nouveau projet de pétillant. Après quelques négociations avec Louis Ewbank le propriétaire du lieu, ainsi que son neveu Hubert Ewbank, le projet prend forme et le vignoble est planté. Grâce à l’expertise de chacun, les bulles du Chant d’Eole décrochent rapidement plusieurs prix. En 2018, pour renforcer le projet, Hubert Ewbank fait appel à German, un vigneron argentin passé par les plus grands vignobles du Médoc. Séduit par le projet et les conditions géographiques du lieu, German accepte l’offre. Aujourd’hui, l’Argentin est conquis et va même jusqu’à prédire un avenir radieux au vin wallon. D’après lui, du fait du changement climatique, le futur du sud de la Belgique est de devenir l’eldorado du vignoble.

 

L’éolien au service de la vigne

Dans le monde du vignoble, le grand méchant loup, c’est le gel tardif. Au printemps, il arrive que de basses températures viennent tuer les bourgeons de la vigne à la naissance. L’une des particularités du domaine du Chant d’Eole c’est qu’il est surplombé de sept éoliennes. L’atout de ces moulins modernes, les trois associés le découvrent par hasard. Après s’être fait un sang d’encre en voyant le gel arriver ils constatent que les vignes ont résisté au gel. C’est a posteriori qu’ils comprennent : les éoliennes brassent l’air chaud et le renvoient vers le sol, protégeant ainsi les vignes et leurs bourgeons naissants. Une particularité qui donne aujourd’hui son nom au domaine.

Une bulle de luxe, pas facile à se procurer

Pas la peine de se rendre en grande surface pour espérer trouver le millésime, le domaine du Chant d’Eole cultive la rareté. Le pétillant n’est disponible que chez certains cavistes et chefs étoilés (Voir carte interactive). Et pour cause, un produit de luxe, ça se mérite. En mai 2019, la cuvée brut prestige du Chant d’Eole décroche la médaille d’or au concours international de Bruxelles. Victime de son succès, la boutique du Chant d’Eole tombe rapidement en rupture de stock, et ne peut faire face à la demande internationale. Il faut aujourd’hui attendre la cuvée de 2017, qui ne sera disponible qu’en septembre 2019, pour déguster le désormais prestigieux mousseux wallon.

Le domaine du Chant d’Eole n’est par ailleurs pas le seul à produire un vin de qualité en Wallonie, Hubert Ewbank ne rechigne pas à renvoyer ses propres clients vers les crus de ses collègues. Il espère d’ailleurs fortement que la distinction de sa cuvée aidera à mettre en valeur le potentiel des vignobles wallons.

Découvrez notre reportage complet ci-dessous

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK