Magnette agite un chiffon rouge (et bleu) devant le CD&V

Philippe Walkowiak
Philippe Walkowiak - © RTBF

Y en a un peu plus, je vous le mets quand même ? Paul Magnette pourrait très bien s’exprimer ainsi, tant à l’égard des libéraux flamands à qui il propose des mesures susceptibles de les tenter à entrer dans une coalition dite " arc-en-ciel " que vis-à-vis du CD & V, à propos de nouvelles couleuvres à avaler !

Les chrétiens-démocrates flamands déjà furieux (quelque peu surjoué) de ne pas avoir été convié à une réunion " secrète " samedi soir autour de l’informateur royal, frisent à présent l’apoplexie à la lecture de la nouvelle note Magnette !

Éthique

Paul Magnette identifie ainsi ce qui différencie clairement l’Open VLD de ses partenaires au gouvernement flamand et dans la majorité fédérale sortante : l’éthique et la lutte contre les discriminations.

Les libéraux flamands ont généralement porté sous les gouvernements Verhofstadt, les avancées en matière de libéralisation de l’euthanasie ou de mesures favorables aux homosexuels. Et cela bien plus qu’au MR où une majorité de députés n’avaient pas voulu du mariage homosexuel en 2003 et où en 2006, une majorité à nouveau (dont Charles Michel) refusait l’adoption par les couples homosexuels.

Cette fois, Paul Magnette va plus loin en visant à rendre l’ensemble des institutions de soins qui bénéficient d’un financement public légalement responsable du respect du droit de mourir dans la dignité et du respect de pratiques telles que l’IVG, pour l’ensemble de leurs patients. Plus question pour un hôpital catholique de refuser IVG et euthanasie sous peine de perdre des subsides ! Au CD & V (et à la N-VA), on s’étrangle bien entendu !

" Ça passe ou ça casse "

Visiblement, Paul Magnette s’active en perspective de son rendez-vous au Palais, lundi prochain. Désormais, il ne travaille plus que dans sur un seul scénario : une majorité associant socialistes, libéraux et écologistes, dite arc-en-ciel. Et pour ce faire, l’Open VLD doit impérativement " lâcher " N-VA et CD & V. Sera-ce suffisant ? Un doute persiste. Il est pourtant également question de soutien aux PME ou aux secteurs en pénurie et les mesures du gouvernement Michel sévèrement critiquées par le PS (pension à 65 ans, taxshift, réforme de l’impôt des sociétés, etc.) restent en l’état.

Est-ce pourtant déjà l’heure de l’arc-en-ciel ? Les libéraux flamands restent très partagés. La majorité (76 sièges sur 150) est très (trop ?) étroite, ultra-minoritaire en Flandre où on écarterait de ce fait les… trois premiers partis !

La N-VA, au balcon, ne devrait-elle pas démontrer au préalable son incapacité à construire une majorité fédérale ? Histoire de ne pas la voir plastronner pendant cinq ans.

Paul Magnette présentera ses conclusions au roi, lundi. D’ici là, l’informateur affinera son option. Ensuite, ça passe… ou pas.

 

@PhWalkowiak

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK