Les coulisses du pouvoir - Mathilde, zakouski sauce N-VA

La N-VA s'en prend à la reine Mathilde et c'est loin d'être un hasard.

C'est même une mission qui a été confiée à Hendrik Vuye, ancien chef de groupe déchu de la N-VA. En compensation de cette destitution, Bart de Wever lui a confié une tâche: celle de préparer des réformes institutionnelles qui doivent conduire la Belgique vers le confédéralisme après 2019, après les élections, puisque c'est promis juré craché, la N-VAne fait plus de communautaire d'ici là. Et parmi ces réformes, figure en hors d'oeuvre, la monarchie. Sauce N-VA, elle deviendrait purement protocolaire, c'est une monarchie républicaine sur le modèle batave.

À quoi servirai encore le roi ?

À faire galerie. Plus de discours de Noël, plus de ratification des lois, plus de rôle lors de la formation d'un gouvernement, plus d'information. Tout cela a été compilé dans un livre il y a quelques mois. Livre qui fait encore aujourd'hui l'objet d'un tournée de conférence en Flandre. La polémique du jour autour de la reine Mathilde fait figure de service après vente...

La reine Mathilde qui doit rencontrer mercredi le président de la banque mondiale, et cela a fâché la N-VA

La N-VA juge que la reine ne pouvait recevoir en "audience" un membre d'une organisation internationale et compte bien demander des éclaircissements à Charles Michel. Mais la royauté n'est qu'un apéritif, un petit os lancé à la base nationaliste qui juge durement l'absence actuelle de réforme de l'Etat.

C'est évident, le confédéralisme sauce N-VA se jouera largement ailleurs, le menu n'est pas encore connu, et est en train de s'écrire. On pourrait y retrouver la scission de certains services publics, la SNCB, les prisons par exemple. Cela se jouera aussi dans la régionalisation de nouveaux pans de la sécurité sociale. Et pour faire ça, il faudra un ou des alliés côté francophone. Le dilemme de la NVa est là : passer au plat communautaire consistant, c'est prendre le risque de perdre le pouvoir fédéral faute de convives... En attendant de trancher, la NVa est à l'affût du premier plateau de Zakouskis qui passe. Et la reine Mahilde est passée par là...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK