Les Coulisses des Pouvoirs - Maggie de Block, la fin de l'état de grâce

Les Coulisses des Pouvoirs - Les économies dans les soins de santé
Les Coulisses des Pouvoirs - Les économies dans les soins de santé - © Tous droits réservés

Les économies dans les soins de santé ne passent pas dans une grande partie du monde médical. Est-ce l’économie de trop?

Cette dernière coupe budgétaire semble être celle de trop, en tous les cas dans ses conséquences politiques. Hier, le conseil général de l’INAMI a rejeté le projet de budget 2017. Et les mutuelles en front commun dénoncent un “recul social jamais vu depuis 10 ans”.
Or, jusqu’ici les mutuelles étaient divisées. Pour faire simple, la mutualité chrétienne acceptait une rationalisation des soins de santé, pas la mutualité socialiste. Cette division était un atout majeur pour Maggie De Block, qui pouvait obtenir la majorité au conseil de l’INAMI et justifier par là que ses économies n’était pas nécessairement contre l’intérêt du patient. Mais cet atout majeur s’est envolé hier.

Ce qui justifie ce changement de position de la mutualité chrétienne…

Alors le moins que l’on puisse dire c’est que le message n’a pas été très clair dans un premier temps puisque Jean Hermesse, le patron avait d’abord laissé entendre que ces 900 millions d’économies n’affecteraient pas le patient. Mais la lecture de l’accord détaillé à semble-t-il changé la donne. Le prix des antibiotiques, les économies dans les hôpitaux, mais peut-être s’agit il au fond d’une question de principe. Le communiqué commun affirme - je cite - qu’un tiers des trois milliards d'économies prévues se font sur le dos de la sécurité sociale, des patients, des prestataires et des allocataires sociaux. Les épaules les plus larges devraient porter la plus grande partie des efforts et pas l'inverse". C'est un message politique clair...

Et il n'y a pas que les mutualités qui râlent...

Oooo que non, et l'autre acteur majeur ce sont les médecins. Et eux non plus ne sont pas contents puisqu'ils subissent un saut partiel de leur indexation. Ils menacent donc de sortir du système, sortir de l'accord médico-mut qui régit les tarifs en Belgique. Si c'était le cas les tarifs augmenteraient, mais pas les remboursements. Bref les patients seraient massivement impactés... Bref, Maggie de Block jusqu’à aujourd'hui pouvait faire des économies avec le monde de la santé, maintenant elle va devoir faire contre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK