Les Coulisses des Pouvoirs - Gouvernement hors-la-loi

Les Coulisses des Pouvoirs - Gouvernement hors-la-loi
Les Coulisses des Pouvoirs - Gouvernement hors-la-loi - © Tous droits réservés

Le week-end a été marqué par la polémique lancée par la N-VA autour des visas refusés à une famille syrienne. Le Premier ministre a dû jouer la défense.

Bien obligé de se démener pour éviter que cette grosse polémique lui échappe complètement. Comme en football, quand c’est la panique la défense passe souvent par un bon dégagement loin dans les tribunes. C’est ce qu’il a fait dimanche. Il s’est dissocié de la forme choisie par la N-VA, a approuvé le fond - le refus de visa - et a annoncé que le gouvernement attendrait les recours pendants et l’avis de la cour européenne de justice. Et qu’en attendant le gouvernement allait réfléchir à bloquer les 4000 euros d'astreintes par jour sur un compte. Quitte à se retrouver presque hors-la-loi... Le ballon est dégagé. Pour quelque temps, peut-être trois ou quatre mois. Peut-être moins on ne sait pas. Mais il est dégagé...

La N-VA a en tous les cas réussi son opération de communication

Le problème est toujours le même. La N-VA veut se présenter comme un parti en rupture avec l’establishment alors qu’elle en fait partie. Donc il faut user d’éléments de langage propres aux partis populistes, le eux et le nous. L’élite et le peuple que la N-VA entend représenter. Aujourd’hui ce sont donc les juges coupés de la réalité, un juge francophone ce qui aggrave encore son cas.

Ce n’est pas que de la com', il y a aussi un positionnement politique qui est sincère et qui relève de l’idéologie de la N-VA. Idéologie conservatrice et anti-lumière comme l’explique lui même Bart de Wever.

Dans cette logique, la N-VA s’oppose à tout ce qui réduit l’autorité du dirigeant élu par le peuple. Que ce soit les syndicats, les mutuelles, les conventions internationales et dans ce cas ci les juges. Le conservatisme est par nature nationaliste. La N-VA souhaite donc conserver ce qu’elle considère comme étant “la nature du peuple flamand”. Donc elle tente de s’opposer à des changements trop rapides en matière d’immigration. Cela relève de la philosophie politique de la N-VA. Si je traduis : il y a un droit naturel du peuple flamand à être protégé d’une immigration considérée comme une menace. Et ce droit est supérieur au droit belge.

On se dit en observant cette nouvelle polémique que ce n’est décidément pas un hasard si la N-VA a souhaité les compétences de l’asile et des migrations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK