Les commerçants ambulants prêts à des concessions pour rouvrir le 18 mai

Les commerçants ambulants proposent une solution pour reprendre le 18 mai: "
Les commerçants ambulants proposent une solution pour reprendre le 18 mai: " - © Tous droits réservés

Les commerçants ambulants sont très déçus de ne pas pouvoir reprendre une activité à partir du 11 mai, en même temps que tous les autres magasins " je ne vois pas la différence entre un centre commercial et un marché de plein air" s’insurge Leonard Monami, dans l’émission Questions en Prime. Le président de la fédération nationale des commerçants ambulants demande à "pouvoir relancer une activité à partir du 18 mai. On est tout à fait capable de suivre les directives du SPF Economie."

Reprendre les marchés ? Oui, mais pas n’importe comment. Le secteur est conscient qu’il draine du monde dans un petit espace. Pour limiter les risques, Leonard Monami est prêt à faire des concessions : "on ferme les marchés dont le nombre de commerçants est supérieur à 100."

"Les choses ne sont pas fermées"

Rouvrir les marchés le 18 mai, une possibilité ? " Les choses ne sont pas fermées" assure Marius Gilbert, épidémiologiste et membre du groupe d’experts chargé du déconfinement "Mais il faut bien se rendre compte que plein de questions se posent déjà sur la circulation des personnes avec la réouverture des magasins." Marius Gilbert et les autres experts préfèrent donc la prudence et " ne pas tout rouvrir en même temps."

Parlera-t-on des marchés extérieurs lors du prochain conseil national de sécurité ? " Je ne peux pas vous dire" la prudence, encore une fois…

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK