Le travail c'est la santé ?

Il n'est jamais évident de connaître les causes précises qui poussent une personne à commettre ainsi l'irréparable mais, dans le cas de cette entreprise, la vague de suicides qui a débuté l'an dernier interpelle. Au point de remettre sérieusement en question les conditions de travail. Pour le dire en mots simples et directs : Le stress peut-il nous tuer ?

Cette question, Nora Khaleefeh et Bernard Juncker se la posent ce soir dans Questions à la une. La réponse tient sans nul doute dans le style de management qui s'est imposé au fil du temps dans les entreprises : l'impression pour les employés de ne pas exister, d'être un pion dont on use en fonction des circonstances... S'y mêle le sentiment d'une pression de plus en plus forte sur la réalisation d'objectifs irréalisables, une gestion à l'emporte-pièce des ressources humaines et la peur de perdre son boulot. De Up in the air à Violence des échanges en milieu tempéré, le thème est régulièrement abordé au cinéma, témoignage d'une inquiétude croissante des employés sur leurs conditions de travail. Nous avons donc tenté de comprendre l'origine de ce stress, vecteur de dépressions et burn-out, dont le nombre croissant commence à inquiéter sérieusement les autorités sanitaires.

En filigrane de ce stress au travail, il y a la réalité du marché de l'emploi. La peur de s'entendre dire : "Si vous n'êtes pas contents, allez donc voir ailleurs !" La crise du marché de l'emploi est endémique depuis trente ans mais elle se pose avec encore plus d'acuité aujourd'hui : en Belgique comme en France, un jeune sur cinq cherche du travail et n'en trouve pas. Alors, ils sont prêts à tout. Dans le deuxième reportage de ce soir, Du boulot à tout prix ?, vous découvrirez comment certains jeunes diplômés tentent de se faire remarquer sur le net, par des vidéos où ils tentent de se vendre, au sens propre du terme, allant parfois jusqu'à s'improviser chanteur pour vanter leurs mérites. Parfois, c'est bingo mais certains deviennent juste la risée de la toile... D'autres encore investissent cher et vilain dans du coaching ou sont même prêts à payer pour se faire engager. En regardant ce reportage, on sourit parfois mais on rit souvent jaune.

Question emploi, le dernier séisme social qui secoue la Belgique n'a pas encore fait son cortège de victimes : Carrefour a annoncé 1600 pertes d'emplois dans son plan de restructuration en discussion aujourd'hui entre patrons et syndicats. Nous avons voulu comprendre comment ce géant de la distribution a pu en arriver là. Pourquoi, dans ce secteur, d'autres enseignes parviennent-elles à tirer leur épingle du jeu ? Le modèle de l'hypermarché est-il vraiment dépassé ? On le verra, dans l'enquête menée conjointement par Caroline Hick et Philippe Antoine, la réponse tourne encore et toujours autour du positionnement et de l'image. Une erreur et une gestion hasardeuse se paient cash et ce sont les employés qui passent à la caisse. Entre stress grandissant, jeunes diplômés en quête désespérée de contrat à durée indéterminée et pertes d'emploi à grande échelle, on a du mal à siffloter sereinement le refrain d'Henri Salvador : "Le travail c'est la santé, rien faire c'est la conserver, les prisonniers du boulot font pas de vieux os..."

 

Pierre Marlet

Chef de production et d'édition de Questions à la une

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK