"Le roaming? Jamais, j'ai peur du surcoût"

Les frais de roaming, ce sont les surcoûts liés à l’utilisation d’un smartphone hors des frontières de l’abonné.

Ils existent pour la téléphonie, mais aussi pour les SMS et le data, comme pour les mails, l'internet, les réseaux sociaux, la musique ou les jeux en ligne.

Depuis 2007, ils sont plafonnés. L'Union européenne les régule et les fait régulièrement baisser : c'est l'Eurotarif.

Mais touristes ou professionnels qui travaillent en se déplaçant dans les 28 états-membres payent toujours, et payent parfois cher, pour rester connectés. D'où une certaine frilosité face à l'emploi du smartphone à l'étranger, reflétée par cet Eurobaromètre.

Diego, roadie et autostoppeur international, juge ces tarifs scandaleux : "Ils comptent 50 centimes la minute dans l'Union européenne, et 1 euro vers les Etats-Unis. Absolument pas bon".

"Immense", confirme un routier polonais sur une aire d'autoroute à la frontière belgo-allemande. "Mais c'est payé par ma société", ajoute son collègue lituanien.

Frontaliers

Pour les frontaliers comme ceux installés à la jonction entre la Belgique, l’Allemagne est les Pays-Bas, les frais de roaming sont aussi une charge dont ils pourraient se passer.

"Je n'utilise jamais le roaming car j'ai un petit peu peur du surcoût", explique Jean Tatas de Gemmenich, "j'évite ce genre de surprise".

"Les frais de roaming sont relativement chers, il y a eu une baisse mais elle n'est pas sensible", explique ce fiscaliste installé pile sur la frontière allemande.

"Je ne vois aucune logique, c'est juste pour que les opérateurs se remplissent bien les poches", juge pour sa part Patrick Bildstein, journaliste au Grenz Echo.

4 images
Roaming: tarifs HTVA de téléphonie © RTBF
Roaming: tarifs pour les SMS © RTBF
Roaming: tarifs pour les données © RTBF

Une baisse avant une suppression

Les associations de consommateurs ont dénoncé ces surcoûts excessifs. Ils atteignaient parfois 1 euros 50 la minute: c’était véritablement la vache à lait des opérateurs de téléphonie mobile.

Depuis 2007, l’Europe a fixé des plafonds qui ont été régulièrement revus à la baisse.

De 43 centimes la minute HTVA pour l’émission d’un appel, on est ainsi passé à 24 centimes aujourd’hui, et 19 centimes au 1er juillet 2014.

Pareil pour la réception d’un appel, qui ne coûtera bientôt plus que 5 centimes la minutes, et le SMS qui passera à 6 centimes.

Enfin, le téléchargement de données est aussi devenu plus abordable, passant d’un surcout de 70 à 20 centimes le méga.

L’objectif de la Commission européenne est de ramener tous ces frais à zéro fin 2015, ce qui devrait être possible après le vote positif intervenu en commission Industrie du Parlement le 18 mars.

Le Parlement européen - fin avril- et le conseil doivent valider ce nouveau règlement dans le “paquet télécoms” qui vise à établir un marché unique européen des communications électroniques et à faire de l’Europe un “continent connecté”.

Jean-François Herbecq

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK