Le mot du jour : "Orthographe"

Le mot du jour : "Orthographe"
Le mot du jour : "Orthographe" - © Tous droits réservés

Orthographe, manière d'écrire les mots. Il y a la bonne orthographe, celle qui correspond aux règles et aux usages, et la mauvaise orthographe, celle qu'on sanctionne dans les écoles. L'orthographe c'est donc l'art et la manière d'écrire correctement. Depuis hier internet et les réseaux sociaux s'enflamment au sujet de la nouvelle orthographe. Maître qui perdrait son accent circonflexe et chariot qui prendrait deux R, quelle horreur.

Il est amusant de lire ces internautes qui se passionnent pour une orthographe qu'ils malmènent si souvent. Cette réforme date de 1990, il y a (déjà) 25 ans. Proposée par le conseil supérieur de la langue française, validée par l'académie française (ces messieurs-dames en habits verts qui  sont à l'innovation grammaticale ce que Mozart est à la musique punk), elle arrive maintenant dans les manuels scolaires, c’est donc tout sauf une nouveauté. Comment expliquer un tel engouement et un tel tollé ? Cette nouvelle orthographe ne supprime pas l'ancienne (les deux coexisteront) et si elle autorise l'abandon de l'accent circonflexe pour certains mots, mais elle les maintient sur d'autres. Pas la peine de réciter l'oraison funèbre du circonflexe, donc. La preuve que si les réseaux sociaux, et certains journalistes, écrivent parfois n'importe comment, ils racontent surtout n'importe quoi. Le buzz reste très éloigné du savoir. On s’inquiète (à juste titre) des jeunes gens qui s’informent sur internet et finissent par prendre fait et cause pour la théorie du complot. Je m’inquiète tout autant pour ces adultes qui se croient informés et s’offusquent d’une réforme de l'orthographe qui n’existe que dans leurs phantasmes.

L'orthographe et l'étymologie sont intimement liées

Les mots ont une histoire. Raconter cette histoire, ce que nous essayons de faire ici, n'est pas une science exacte. On parle beaucoup des nénuphars, par exemple, pour lesquels les académiciens ont recommandé la graphie PH pensant que le mot venait du grec, avant de se rendre compte que c'était un mot persan et que F était bien plus justifiable. Le mot orthographe lui-même : étymologiquement " ce qui s'écrit bien ". Orthos en grec ce qui est droit. Mais graphe : celui qui est savant comme dans géographe ou océanographe. Si on veut parler de l'écriture c'est graphie. On ne devrait pas écrire orthographe mais orthographie ! Nous parlons une langue vivante, dans la vie il y a des accidents, un peu de hasard, des influences, des évolutions. Nous ne parlons plus en 2016 comme Molière ou Voltaire, ni même comme Émile Zola. Il n'y a pas de raison de vouloir écrire comme eux, si ce n'est par conservatisme. L'académie française passe d’ailleurs son temps à réviser son dictionnaire. Nous sommes à la 9ieme édition.

Puisqu'on enseigne l'orthographe à l'école, petit souvenir personnel. Il y a environ 40 ans j'ai appris à écrire, mais aussi à calculer ou dessiner des cartes. Par cœur. Avec la Yougoslavie, l'URSS, Berlin divisé en 4 secteurs. Imposer aux enfants d'apprendre la même carte aujourd'hui serait d'une bêtise sans nom. Croire que la langue bouge moins que la géographie relève de l'autisme ou du passéisme. Avec un accent aigu sur passéisme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK