Le mot du jour : "Evasion"

Le mot du jour : "Evasion"
Le mot du jour : "Evasion" - © Tous droits réservés

Evasion, action de s'évader, s'enfuir d'un lieu où l'on était tenu enfermé. Évasion fiscale, le terme n'est pas choisi au hasard. Il donne le sentiment de capitaux prisonniers, désireux de se faufiler entre les barreaux. Question de liberté, instinct de propriété, l'évasion permet de soustraire au fisc des capitaux ou des revenus normalement assujettis. Les tenants de l'évasion parleront d'évitement de l'impôt, d'exil fiscal, d'ingénierie, d'optimalisation. Des mots doux pour travestir parfois une infraction dure. L'évasion fiscale est bien une fraude quand il s'agit de contourner la loi. Tricher plus pour gagner plus, plus les fraudeurs s'évadent plus ceux qui restent prisonniers de l'impôt contribuent à leur place. La criminalité en col blanc est une criminalité quand même. Avec une différence de taille : l'évadé de prison passera la suite de sa vie en cavale, l'évadé fiscal garde très souvent pignon sur rue.

L'évasion, au sens figuré, c'est aussi fuir la réalité.

Évasion vient du latin evasio, délivrance. Nous l'utilisons depuis le XIIIe siècle, et au sens figuré l'évasion est une échappatoire, une manière de s'abstraire du réel. Nous nous évadons de notre quotidien avec un bon roman, un verre de vin, un film, un voyage. Hier un premier avion de ligne redécollait de l'aéroport de Bruxelles. Symboliquement Bruxelles Airlines avait choisi l'avion Magritte, avec l'oiseau aux nuages peint sur la carlingue. Pour le passager le vol est promesse d 'évasion alors que pour le contribuable l'évasion ressemble au vol. Au sol, les traces de l’attentat, le souvenir des victimes, la sécurité déficiente, l’aéroport à l’arrêt, le drame économique et social à venir, le budget de l'Etat en difficulté. C'était peut-être un décollage. Pour paraphraser Magritte ceci n'était pas une évasion

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK