La tactique du Vlaams Belang sur les réseaux sociaux s'est avérée payante

La tactique du Vlaams Belang sur les réseaux sociaux s'est avérée payante
2 images
La tactique du Vlaams Belang sur les réseaux sociaux s'est avérée payante - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Une vague noire a envahi la Flandre. Alors que les bulletins de vote sont toujours en train d'être dépouillés, le Vlaams Belang va plus que probablement devenir le deuxième parti, que ce soit au Parlement flamand, ou à la Chambre du côté néerlandophone. Les investissements dans les réseaux sociaux pourraient expliquer en partie cette montée du parti d'extrême droite. 

La VRT a demandé à Facebook et à Google (Youtube) de leur envoyer les dépenses des partis flamands entre mars et mai 2019. Et les chiffres parlent d'eux-mêmes : au total, les partis flamands ont investi plus de 800.000 euros dans les publicités sur les réseaux sociaux. À lui seul, le Vlaams Belang a dépensé la moitié de ce montant. La N-VA est le deuxième parti à avoir investi environ 170.000 euros.

 

Retrouvez le graphique de nos collègues de la VRT: 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK