La semaine pourrie de l'ex-majorité wallonne

Philippe Walkowiak
Philippe Walkowiak - © RTBF

Semaine noire pour la majorité wallonne (ou ce qui en reste) : cette majorité wallonne n’a plus de majorité, toutes les décisions sont en carafe, le parlement est en panne (aucune réunion en mars) et désormais le chef de groupe de l’un des deux partenaires est sous le coup d’une inculpation portant sur des traficotages électoraux !! Le tout en pleine campagne électorale.

Le monde politique wallon est à nouveau à l’arrêt comme aux plus belles heures de l’affaire Publifin…

Fourny

Depuis les élections communales d’octobre dernier, plane un doute sur les résultats du scrutin à Neufchâteau. La Justice s’est saisie d’emblée du dossier et le gouverneur de la Province du Luxembourg (étiqueté cdH) a refusé de valider les résultats du scrutin chestrolais malgré l’insistance pressante de Dimitri Fourny, bourgmestre sortant.

Il y avait des soupçons de fraude à la procuration électorale et est-ce aussi pour cela que le Luxembourg est la seule province où le cdH n’avait pas encore annoncé ses têtes de liste pour les élections du 26 mai prochain. On savait manifestement que " quelque chose " allait se produire.

Malgré des signes précurseurs, le cdH paraît abasourdi. L’absence de son président, en balade dans le Grand Nord, n’aide pas à apaiser la situation.

Après les débranchements de prise manqués, la coalition wallonne en affaires courantes, des sondages alarmants et un scrutin local où il a surtout évité d’apparaître sous son nom, le cdH reste un parti patraque.

Elections

Les démocrates-humanistes avaient justifié leur tentative de débarquer le PS (qui n’a fonctionné qu’à Namur) par les scandales Publifin et du Samu social, au nom de l’éthique et de la bonne gouvernance. Le cdH pouvait espérer capitaliser sur cette attitude lors de la campagne électorale. Cela lui sera beaucoup plus difficile s’il garde sa confiance en Dimitri Fourny pour mener le cdH au combat électoral dans le Luxembourg. L’homme clame son innocence et reste un faiseur de voix.

L’affaire n’en est qu’à son début et de nouvelles élections communales se profilent déjà à Neufchâteau.

Le cdH n’a que quelques jours pour décider. Les listes électorales sont bouclées le 30 mars. Avec ou sans Fourny ?  Cela pèsera de toute façon sur la campagne, viendra s’ajouter aux déboires de cette dernière semaine et affectera, à tort ou à raison, le bilan final.

@PhWalkowiak

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK