La revue de presse : rassemblement contre le racisme à Bruxelles, hécatombe virale ?

5 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

La presse a largement commenté la manifestation qui s’est déroulée ce dimanche à Bruxelles. Une manifestation contre le racisme et les violences policières, après la mort de George Floyd aux Etats-Unis…

 

Cette manifestation suscite la polémique. Pas sur le message des manifestants : toute la presse s’accorde pour dire qu’il est légitime et même nécessaire.

Une hécatombe virale

Ce qui fâche, c’est de voir que 10 mille personnes se sont rassemblées dans les rues de Bruxelles, sans trop respecter les distances physiques.

L’Avenir s’en affole même :

Une journée comme hier est une hécatombe virale et une rampe de lancement pour une seconde phase de propagation de l’épidémie.

Le virologue Marc Van Ranst, lui est plus modéré. Il ne pense pas que ce rassemblement aura un impact sur l’épidémie.

Mais il dit que cette manifestation va provoquer de nouveaux malades. Dans De Morgen, il rappelle que même si l’épidémie recule, le virus n’a pas disparu. Et qu’on ne peut pas se permettre des rassemblements de 10.000 personnes.

Les journaux du groupe Sud Presse vont dans le même sens : Comment va-t-on expliquer à tous ceux qui ont respecté le confinement, à l’Horeca, au monde de la culture, du sport… Que ce qui est valable pour eux ne l’est pas pour d’autres.

La presse condamne la violence

Il y a eu ces violences après la manifestation pacifique. Et ça, la presse le condamne aussi.

"La manifestation a été ternie par quelques dizaines d’imbéciles qui, au sortir d’une manifestation pacifique, ont mis le feu au quartier bruxellois de Matonge".

C’est ce que dit La Derniere Heure qui s’adresse aux fauteurs de troubles : "Messieurs les émeutiers, vous devriez avoir honte. En agissant de cette manière, vous crachez sur la mémoire de George Floyd et de toutes les autres victimes du racisme à travers le monde."

Le railpass, le chèque horeca, cadeau politique ?

Dans les journaux ce matin, on critique aussi certaines mesures annoncées par le kern vendredi passé. Notamment ce rail pass promis à tous les Belges.

Est-ce que c’était vraiment utile, ce railpass, ces 10 voyages offerts sur le réseau de la SNCB ? C’est ce que se demandent deux quotidiens flamands.

Pour De Standaard, le kern a mal pensé cette mesure. En plus, ni le ministre concerné, ni la patronne de la SNCB n’ont été consultés.

Or, les chemins de fer transportent chaque année 250 millions de personnes. Si on en ajoute 110 millions de plus, ça a de sérieuses implications ! Et puis, il y a aussi ce risque de voir les gares grouiller de monde par les jours de beau temps.

Het Niewsblad partage ce point de vue et trouve que ces mesures ont un petit parfum de politique cadeau.

Et les deux quotidiens pointent aussi une autre mesure, le chèque Horeca et culture. Les sociétés pourront offrir à leurs employés un bon de 300 euros à dépenser dans ces secteurs en crise. D’abord, les entreprises auront-elles les moyens d’offrir ce genre de cadeaux ?

Et puis, est-ce que tout le monde doit recevoir 300 euros, même les hauts revenus, ou les fonctionnaires qui n’ont pas souffert de pertes de salaire ?

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK