Jean Todt élu président de la FIA

RTBF
RTBF - © RTBF

Le Français Jean Todt, ancien directeur de Peugeot sport et de la Scuderia Ferrari, a été élu président de la Fédération internationale de l'automobile, en replacement de Max Mosley, a annoncé la FIA ce vendredi à Paris.

Jean Todt, 63 ans, a été élu par 135 voix contre 49 à Ari Vatanen et 12 abstentions, a annoncé la FIA, soulignant que le scrutin avait été supervisé par un huissier de justice.

La FIA avait annoncé le 16 octobre être l'objet d'un recours d'Ari Vatanen, qui lui reprochait son manque d'intégrité dans le processus électoral. L'ancien pilote s'est désisté de son action quatre jours plus tard.

"Je suis soulagé. Cela (ndlr: la campagne électorale) a été une expérience extrêmement prenante", a déclaré Jean Todt lors d'une conférence de presse.

"Moi, j'aime l'action, faire avancer les choses. Arriver à cette position de président de la FIA, passer par une élection démocratique. Je suis heureux de voir qu'autant de pays à travers le monde ont soutenu ma candidature", a-t-il ajouté.

Le Britannique Max Mosley, président de la FIA depuis 1993, a contribué durant ses quatre mandats à la sécurisation du sport automobile. Sa position a été affaiblie en 2008 par un scandale lié à sa vie privée.

"Changement constructif"

Dans son programme, Jean Todt a déclaré qu'il souhaitait s'inscrire dans la continuité de l'action entreprise par Max Mosley, tout en soulignant la nécessité de réviser le système de gouvernance de la FIA.

"Je suis contre l'idée de dire "il faut tout changer". J'ai parlé de changement constructif, a déclaré Jean Todt. Ce qui était vrai il y a dix ans ne l'est plus aujourd'hui. Autant en terme de compétition automobile qu'en terme d'automobile particulière".

Né le 25 février 1946 à Pierrefort (Cantal), Jean Todt avait commencé sa carrière en rallye, discipline dans laquelle il fut vice-champion du monde en 1981 en tant que co-pilote de Guy Fréquelin.

Patron de Peugeot sports (1982-1993), il a participé activement à la conquête de quatre titres mondiaux des rallyes (2 pilotes, 2 constructeurs), avant de rejoindre l'écurie Ferrari en formule 1.

Sous sa direction, la Scuderia a cumulé 98 victoires en Grand Prix et 13 titres mondiaux (6 pilotes, 7 constructeurs), en s'appuyant notamment sur la domination de Michaël Schumacher.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK