ING laisse tomber Renault

RTBF
RTBF - © RTBF

Le bancassureur néerlandais ING arrêtera ses activités de sponsoring en Formule 1 à l'issue de la saison 2009, au terme du contrat de 3 ans qui le lie à l'écurie française Renault.

ING s'était installé sur la grille de départ de la catégorie reine du sport automobile il y a deux ans, en soutenant financièrement l'écurie française Renault. La notoriété du groupe aura été suffisamment renforcée (+ 16% entre mars 2007 et novembre 2008) grâce à la F1 après trois années de présence sur les circuits du championnat du monde, selon ING. "La Formule 1 était le seul sport qui pouvait nous aider à améliorer notre image et les résultats ont été très bons", a souligné Nanne Bos, un des porte-parole d'ING, interrogé par l'AFP. "Nous avions prévu de faire une évaluation cet été, celle-ci a été un peu avancée", a-t-il précisé.

ING, l'une des vingt plus grandes banques au monde en termes de capitalisation boursière avec 85 millions de clients, a refusé d'indiquer le montant du parrainage de la Formule 1. La firme néerlandaise avait déjà annoncé le mois dernier que 40% des économies prévues par le plan de réduction des coûts seraient prélévés dans le budget sponsoring. Sept mille emplois devraient par ailleurs être supprimés au niveau mondial. Les problèmes du holding (3,9 milliards d'euros de perte au dernier trimestre 2008) résultent de la crise du crédit.

Le bancassureur ING se déclare extrêmement satisfait de son étroite collaboration avec Renault, et la poursuivra avec plaisir tout au long de la saison-2009. La Formule 1 est touchée par les conséquences de la crise financière. Après le retrait de Honda, des mesures ont été prises pour réduire d'environ 30% le budget des neuf écuries restantes en 2009 (augmentation de la durée de vie des moteurs, etc.)
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK