Guido De Padt veut rencontrer l'Union belge

Le Ministre a fait connaître son intention à la suite de la décision de l'Union belge de ne pas sanctionner les chants injurieux des supporters de Genk à l'encontre des Wallons lors du match de championnat de D1 entre Tubize et Genk le 1er novembre dernier. "J'enverrai encore cette semaine une lettre au président de l'URBSFA dans laquelle j'indique un nombre de points sur lesquels l'Union belge doit prendre de manière urgente ses responsabilités" a déclaré le Ministre de l'Intérieur.

"Je pense que le système de sanction disciplinaire de l'URBSFA n'a pas le moindre effectif dissuasif. Je peux seulement constater que les supporters individuels reçoivent des sanctions sévères sur la base de la Loi Football et que les mauvais comportements lors des rencontres de football ont sérieusement diminué, alors que l'URBSFA manie clairement d'autres critères pour ses propres membres et affiliés."

"Je souhaite que ce dossier ne devienne pas communautaire, il est pourtant clair que ces propos injurieux ne concordent pas avec le soutien positif de sa propre équipe ce dont je suis partisan", poursuit Guido De Padt. "Il est temps que l'Union belge prenne ses responsabilités dans cette histoire, et que l'on ne jette pas tout le temps le ballon dans le camp des autorités et de la police."

De Padt se demande aussi si le travail ne doit pas être fait à l'URBSFA par un comité disciplinaire et un comité d'appel complètement indépendants. "Le monde extérieur juge de telles décisions comme n'étant pas des appréciations objectives et indépendantes." estime encore le Ministre de l'Intérieur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK