Focus: Snapchat, le "sexchat" des ados

Focus: Snapchat, le "sexchat" des ados
Focus: Snapchat, le "sexchat" des ados - © Tous droits réservés

L'application Snapchat a le don de doper l'imagination des plus jeunes. Elle séduit de nombreux adolescents, et parfois même des préadolescents. Mais cette application est devenue en peu de temps un chat du sexe : beaucoup de jeunes s'y envoient des photos intimes, en pensant qu'elles seront ensuite détruites.

L'amour entre adolescents est-il en train de changer à l'ère d'internet ? Une application gratuite, appelée "SnapChat" fait fureur.
 
Séduction, exhibitionnisme, provocation : ces photos s'autodétruisent après quelques secondes. Mais, sur internet, l'éphémère n'est jamais garanti...
 
En effet, même si la photo s'autodétruit sur l'application, rien n'empêche d'en faire une capture d'écran. Ainsi, de nombreuses photos d'ados nus se retrouvent sur Facebook, avec ou sans leur consentement.
 
Risque de développement perturbé de l'adolescent
 
Les jeunes nus se retrouvent aussi sur d'autres sites. Cette nouvelle approche de la sexualité n'est pas sans conséquence. "L'image du nu donne une fausse idée de la vie sexuelle telle qu'elle se passe vraiment. L'image nu de l'autre ne vient qu'après avoir été séduit. Donc il faut la rencontre, il faut la confiance, un prélude amoureux. Et puis vient le plaisir de découvrir la beauté nue du corps de l'autre. Si le nu arrive dans l'immédiat, on ne leur donne pas une éducation sentimentale", explique le psychanalyste Philippe Van Meerbeeck.
 
Snapchat, comme d'autres applications ou sites, est donc à consommer avec précaution.
 
RTBF
 
 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK