Focus: le "Yarn bombing ou tricot urbain"

Des montants de balançoire, des lampadaires, des socles vidés de leur statue: ce sont quelques-unes des cibles de ces révoltés d'un nouveau genre. Leur combat: dire non à la grisaille du mobilier urbain, oui aux couleurs et à la bonne humeur. Leurs armes: quelques aiguilles et des pelotes de laine. Tous les lundi soirs, le collectif "Yarn Bombing Bruxelles" tricote la laine reçue ou achetée et réfléchit à de futures actions.

Tricoter du lien

Et leur message passe bien: les autorités communales et les habitants se disent séduits. Tisser du fil pour tisser du lien, c'est aussi l'objectif de ces habilleurs de la ville. Égayer la ville, se l'approprier, la transformer en oeuvre d'art et tisser des liens entre citadins de toutes générations. C'est tout cela le tricot urbain.

RTBF



 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK