Focus: le grand retour de la fourrure

Fourrure
Fourrure - © Tous droits réservés

Le déclin de la mode avait forcé la plupart des fourreurs à mettre la clé sous la porte. Pourtant certains, comme Walter Lecompte, chouchou de Karl lagerfeld pour ne citer que lui, ont réussi à se renouveler, poussés par une nouvelle génération de stylistes. Cette détermination à dépoussiérer et changer l'image de la fourrure lui ont permis de reconquérir le marché et de rendre le sourire aux derniers artisans, comme Walter Lecompte.

Il est dynamique, enthousiaste et plus d'un demi-siècle après ses débuts dans l'atelier de son père, toujours aussi passionné par son métier. Walter Lecompte parle aujourd'hui très ouvertement de son bonheur d'artisan fourreur. Un réel changement, car il y a quelques années encore, ses propres enfants osaient à peine avouer à l'école la profession de leur père.

La fourrure remise au goût du jour

Exit les gros manteaux ringards des années 70 et 80. Les jeunes stylistes donnent le "la", les fourreurs suivent, les 25/30 ans aussi. Bracelets ou chapkas en renard, écharpes, tours de cou ou colliers en vison. En couleur et sous toutes les formes, la fourrure se décline, grâce aux idées des uns, au savoir des autres.

Elle a longtemps fait scandale. Mais vraie ou fausse, aimée ou haïe, la fourrure ne laisse personne indifférent.

RTBF

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir