Focus: la crise du rasoir

Chez le barbier
Chez le barbier - © Tous droits réservés

Finie la mode de la barbe, il semble que les hommes aient envie de retourner à la peau lisse. Pour expliquer le succès du poil, outre l'envie d'un style bobo-cool, on avait notamment parlé de crise et de prix trop exorbitants pour les lames et les rasoirs. Mais en consommateurs avisés, les hommes se tournent vers d'autres moyens pour retourner au look glabre ou baroudeur.

Qui a dit que les hommes ne se rasaient plus? Dans les salons de rasage d plus en plus fréquentés, des hommes de toutes générations viennent chercher un moment de détente et du changement. Ce n'est pas encore une pratique très répandue, mais les choses bougent. Il faut dire que l'alternative au rasage chez soi et à l'achat des lames en grande surfaces est plus que tentante.
 

Quel prix pour un meilleur look?

Les hommes ne veulent plus dépenser des sommes astronomiques pour leurs lames ou leurs rasoirs. Du coup, ils se rasent moins souvent, se font raser, ou se laissent tenter par les achats en ligne. Comme au travers de cette jeune entreprise jugée farfelue à ses débuts. Son idée, révolutionnaire sur un marché trusté depuis des lustres par deux géants: vendre des lames de rasoir online par abonnement ou forfait. "Pour quelqu'un qui se rase régulièrement, c'est une économie considérable. En gros, on arrive à une économie entre 25 et 30% par an", déclare Pierre de Nayer, fondateur de la société Razwar. La formule fait mouche, avec plus de 13.000 clients dans 40 pays, Razwar inspire et fait réfléchir. Les géants Gillette et Wilkinson, qui accusent un recul de leurs ventes se repositionnent, notamment sur le haut de gamme, ce qui semble quelque peu paradoxal. Car paiera-t-on plus pour un meilleur look? Pas sûr que tous les consommateurs soient convaincus.

RTBF