Filip Dewinter (Vlaams Belang) : « Il est évident que le Vlaams Belang doit diriger »

"Le peuple se sent abandonné", a expliqué l'homme fort du Vlaams Belang
"Le peuple se sent abandonné", a expliqué l'homme fort du Vlaams Belang - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Alors que les premiers résultats en Flandre pointent le bout de leur nez, Filip Dewinter, homme fort du Vlaams Belang n’a pas caché son optimisme au micro de la VRT. « Cela semble bien », s’est-il réjoui alors que le Vlaams Belang fait un véritable bond en termes de résultats au nord de la Belgique.

Aux alentours de 18h40, Filip Dewinter est arrivé au QG du Vlaams Belang. « Il est évident que le Vlaams Belang doit diriger le pays, cela a toujours été le cas », a-t-il déclaré au micro de la VRT.

Remise en cause du cordon sanitaire

« Aujourd’hui, le cordon sanitaire doit exploser », a-t-il insisté plus tôt, soulignant les « réjouissants » résultats de son groupe politique à la suite du scrutin de ce dimanche. Il a ensuite fait part de son ambition que « l’on ne nie pas les votants à nouveau », entendant par là qu’une coalition devrait voir le jour avec le Vlaams Belang, n’en déplaise à la tradition qui fait foi en Belgique à ce propos. « Il faut parler à notre parti, nous sommes prêts à cela et nous l’avons toujours été », a-t-il adressé à ses adversaires politiques.

Filip Dewinter a aussi invectivé la N-VA, affirmant que « le peuple se sent abandonné ». « La N-VA a essayé de nous copier mais elle n’a pas réalisé ce qu’elle avait promis », a-t-il ajouté afin d’analyser le succès, toujours très temporaire, de sa formation politique.

Interview enregistrée au QG du Vlaams Belang.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK