Europe: à quoi sert encore une présidence tournante ?

Sobriété et modestie sont les deux maîtres mots qui caractérisont la présidence belge de l'Union européenne jusqu'à la fin du mois de décembre.

Avec le traité de Lisbonne, il y a un président permanent, Herman Van Rompuy, qui dirige tous les sommets et la haute-représentante Catherine Ashton qui coordonne la politique étrangère.

Le gouvernement belge se mettra à leur service, avec quelques priorités tout de même, comme la régulation des marchés financiers et la gestion de la crise économique.

A quoi sert encore une présidence tournante? Elle préside toutes les réunions ministérielles, en clair, les réunions des ministres des Transports, de l'Environnement, des Finances, de l'Agriculture ou encore, notamment, de la Recherche. Présider, c'est-à-dire qu'elle prépare l'ordre du jour: est-il malin de mettre ce dossier à l'ordre du jour alors que le blocage est total ? Tel dossier devra avoir l'aval des eurodéputés, pourquoi ne pas aller discuter avec eux avant l'adoption du texte pour connaître leurs lignes rouges ? Tel pays est totalement opposé à telle directive, aux Belges d'aller discuter avec ce pays pour savoir où pourrait se trouver le compromis.

Car présider ne signifie pas régner. Les bonnes présidences sont constamment à la recherche du compromis en montrant l'exemple bien souvent et en pesant de tout leur poids politique et sur les bonnes relations tissées avec les autres pays.

Et c'est sans doute là que la Belgique pourrait avoir un petit souci. En pleines négociations gouvernementales, il faudra pourtant maintenir un haut niveau d'implication européenne. Et en cas de changement de gouvernement, et donc de ministres et donc bien souvent de cabinet, il faudra garder le personnel compétent nécessaire pour conserver la crédibilité belge.

Mais de José Barroso à Yves Leterme en passant par Herman Van Rompuy et par de nombreux députés, tous soulignent la grande qualité de la diplomatie belge, une diplomatie qui est au cur de la présidence tournante puisque ce sont les diplomates qui déminent le terrain avant les discussions politiques.

La Belgique à la tête de l'Europe, c'est tout de même un événement. Un grand spectacle d'ouverture aura lieu samedi à Bruxelles, sur l'esplanade du Parlement européen et sur la place du Luxembourg.

 

M.S. avec Anne Blanpain

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK